Où va la philosophie française ?

16 Jan
jeudi 16 janvier 2020 09H >

Au sein de la grande tradition de la philosophie, celle-ci s’est toujours pensée comme la possibilité inhérente à l’être humain de se départir de son discours national en vue de le faire accéder à l’universalité de la raison. En même temps, la philosophie n’aura jamais cessé de s’inspirer de langues singulières. C’est ainsi que nous parlons, par exemple, de « philosophie allemande », « américaine » ou « anglo-saxonne », « grecque », et, aussi, « française ». En effet, toute l’histoire de la philosophie témoigne de cette tension à tel point qu’elle n’a jamais su se fixer dans l’une ou dans l’autre de ces deux tendances.

Notre dessein sera de penser le rapport entre la langue française et la pensée philosophique dans chacune de ces modalités en avançant les questions suivantes : comment l’universalité de la pensée philosophique se voit-elle interrogée, voire réorientée par la singularité de la langue française ? Quel avenir se tient encore en réserve au cœur de cette rencontre exceptionnelle entre ces deux langues, philosophique et française ? Comment cette rencontre, si prolifique et subtile, peut-elle encore aujourd’hui, créer et inventer ? Quelles sont les préoccupations majeures de ce que l’on entend par « philosophie française » aujourd’hui ?

Afin d’avoir quelque chance de comprendre les enjeux actuels à l’œuvre dans les multiples transformations de la philosophie française contemporaine, il nous faudra repenser non pas uniquement son rapport aux autres traditions philosophiques, mais aussi aux autres disciplines du savoir. Nous tenons à déployer la multiplication impressionnante des « gestes » à l’œuvre en philosophie française et en misant sur le débat entre ses différents courants, nous chercherons à présenter les questions les plus pressantes pour celle-ci tout en suggérant, sinon des passerelles entre ses multiples tendances au moins des mises au jour de leurs principaux motifs. Ainsi, nous rouvrirons au cœur de la philosophie française un dialogue soutenu entre ses différentes composantes et ses courants divergents en proposant à la fois des intersections entre philosophie française et les autres régimes de connaissance, tout en requérant les courants aujourd’hui majeurs de la philosophie française à confronter leurs approches : phénoménologique, herméneutique, théorie critique, déconstruction, épistémologie, philosophie analytique, néo-réalisme ou réalisme spéculatif, etc. Nous verrons se construire depuis ces vecteurs multiples, une reprise capable de mettre en question le statut du politique, de l’éthique, du sociétal ainsi que les différents domaines du savoir scientifique.

Ce colloque, coordonné par Isabelle Alfandary, Sandra Laugier, Astrid von Busekist, Raphael Zagury-Orly et Joseph Cohen, interrogera la « philosophie française » telle qu’elle s’énonce au présent et face à notre monde contemporain. En somme : « où va la philosophie française ? »

 

JEUDI 16 JANVIER 2020

Université Paris I Panthéon Sorbonne
// Centre Panthéon
12 Place du Panthéon
Escalier M, 1er Etage
// Salle Cavaillès
17 rue de la Sorbonne
Escalier C, 1er Etage
Entrée libre – Inscription obligatoire avant le 13 janvier auprès de Philo-Recherche@univ-paris1.fr

9h-9h45

Mots d’ouverture // Centre Panthéon
Georges Haddad, Président de Paris 1 Panthéon Sorbonne
Philippe Büttgen (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Isabelle Alfandary (Paris III Sorbonne Nouvelle)
Sandra Laugier (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Joseph Cohen (University College Dublin)
Raphael Zagury-Orly (Sciences Po Paris et CIPh)

10-12h

PHILOSOPHIE ET RELIGION (I) // Centre Panthéon
[Président de séance : Philippe Büttgen]
Gérard Bensussan (Strasbourg)
Philippe Portier (EPHE)
Nathalie Sarthou-Lajus (Paris)
Olivier Abel (Faculté de théologie protestante, Montpellier)

DE LA RACE A L’INTERSECTIONNALITÉ // Salle Cavaillès
[Présidente de séance : Sandra Laugier]
Magali Bessone (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Éric Fassin (Paris 8 Vincennes Saint Denis)
Jérôme Lèbre (ancien dir. de programme au CIPh)

14h– 16h

GENRE ET SEXUALITÉ // Centre Panthéon
[Président de séance : Bertrand Guillarme]
Hourya Bentouhami (Toulouse)
Geneviève Fraisse (CNRS)
Camille Froidevaux-Metterie (Reims)
Anne Emanuelle Berger (Paris 8 Vincennes Saint Denis)

PHILOSOPHIE ET PSYCHANALYSE // Salle Cavaillès
[Président de séance : Livio Boni]
Monique David Menard (Paris Diderot)
Pierre-Henri Castel (CNRS, EHESS)
Isabelle Alfandary (Paris 3 Sorbonne Nouvelle)
Stéphane Habib (IHP Sainte Anne et IHEP Paris)

16h30-18h30

QUELLE MÉTAPHYSIQUE AUJOURD’HUI ? // Centre Panthéon
[Président de séance : Joseph Cohen]
Étienne Bimbenet (Bordeaux)
Camille Riquier (Institut Catholique de Paris)
Pierre Montebello (Toulouse)
Claudia Serban (Toulouse)

PHILOSOPHIE ET ART // Salle Cavaillès
[Président de séance : Raphael Zagury-Orly]
Emanuele Coccia (EHESS)
Elie During (Paris Nanterre)
Frédérique Aït Touati (CNRS)
Peter Szendy (Paris Nanterre) 

 

JEUDI 16 JANVIER 2020

REID HALL
Grand Amphithéâtre
Columbia Global Center Paris
5 rue de Chevreuse, Paris, VIe
Entrée libre

20h – 22h

OÙ VA LA PENSÉE FRANÇAISE ?
Modératrice : Isabelle Alfandary
Georges Didi-Huberman
Hélène Cixous
Claude Imbert

  

VENDREDI 17 JANVIER 2020

Université Paris I Panthéon Sorbonne
// Centre Panthéon
12 Place du Panthéon
Escalier M, 1er Etage
// Salle Cavaillès
17 rue de la Sorbonne
Escalier C, 1er Etage
Entrée libre – Inscription obligatoire avant le 13 janvier auprès de Philo-Recherche@univ-paris1.fr

9h – 11h

CARE ET PHILOSOPHIE DU SOIN // Centre Panthéon
[Président de séance : Joseph Cohen]
Fabienne Brugère (Paris 8 Vincennes Saint-Denis)
Sandra Laugier (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Marie Garrau (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Claude Gautier (ENS Lyon)

PHILOSOPHIE ET RELIGION (II) // Salle Cavaillès
[Président de séance : Raphael Zagury-Orly]
Catherine Chalier (Paris Nanterre)
Vincent Delecroix (EPHE)
Mohamed Amer-Meziane (Paris 1/Columbia)

11h15 – 13h15

DEVENIRS DE LA PHÉNOMÉNOLOGIE // Centre Panthéon
[Président de séance : Étienne Bimbenet]
Joseph Cohen (Dublin)
Claude Romano (Paris Sorbonne)
Nicolas de Warren (Penn State University)
Natalie Depraz (Rouen)
François David Sebbah (Paris Nanterre)

HUMANITÉS POLITIQUES // Salle Cavaillès
[Président de séance : Claude Gautier]
Benjamin Boudou (Max Planck Institute Göttingen)
Cynthia Fleury (Ecole des Mines Paris)
Marie Goupy (Institut Catholique de Paris)
Patrick Savidan (Paris Créteil)
Julie Saada (Sciences Po)

14h30 – 16h30

QUELLE ÉTHIQUE A VENIR ? // Centre Panthéon
[Présidente de séance : Fabienne Brugère]
Marc Crépon (CNRS ENS)
Guillaume Le Blanc (Paris Diderot)
Judith Revel (Paris Nanterre)
Frédéric Worms (ENS Paris)

PHILOSOPHIE ET SCIENCE // Salle Cavaillès
[Président de séance : Joseph Cohen]
Jean Michel Salanskis (Paris Nanterre)
Michel Bitbol (CNRS)
Stéphanie Ruphy (Lyon 3)
Ali Benmakhlouf (Paris Créteil)
Jérôme Rosanvallon (CIPh)

17h – 19h

PHILOSOPHIE ET HISTOIRE // Centre Panthéon
[Président de séance : Camille Riquier]
Michael Foessel (Ecole Polytechnique)
Raphael Zagury-Orly (Sciences Po)
Jean-Claude Monod (CNRS ENS)
Marc de Launay (CNRS ENS)

THÉORIE POLITIQUE // Salle Cavaillès
[Président de séance : Patrick Savidan]
Ariel Colonomos (CNRS, Sciences Po)
Ophélie Desmons (ESPE, Sorbonne Université)
Sophie Guérard de Latour (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Bertrand Guillarme (Paris 8 Vincennes Saint Denis)
Catherine Audard (London School of Economics)

 

VENDREDI 17 JANVIER 2020

Maison des Océans
195 rue Saint Jacques, Paris Ve
Entrée libre – Inscription possible auprès de réservation@philomonaco.com

20h – 22h 

ENSEIGNER LA PHILOSOPHIE
Modérateur : Robert Maggiori
Pierre Guénancia
Denis Kambouchner
Nicolas Franck
Laurence Devillairs
Brigitte Sitbon

 

SAMEDI 18 JANVIER 2020

Bibliothèque Nationale de France
Petit Auditorium
Site François-Mitterrand
Quai François Mauriac, 75013 Paris
Entrée libre

9h – 11h

PHILOSOPHIE DE LA TECHNOLOGIE
[Président de séance : Joseph Cohen]
Vanessa Nurock (Paris 8)
Pierre-Antoine Chardel (EHESS)
Anne Lefebvre (ENS Saclay)
Haud Guégen (CNAM Paris)
Élise Lamy-Rested (CIPh)

11h15 – 13h15

PHILOSOPHIE DE L’ENVIRONNEMENT
[Président de séance : Raphael Zagury-Orly]
Catherine Larrère (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Jean Pierre Dupuy (Stanford University)
Dominique Bourg (Lausanne)
Corine Pelluchon (Paris Marne La Vallée)

14h30 – 16h30

PHILOSOPHIE ET LITTÉRATURE
[Présidente de séance : Isabelle Alfandary]
Jean Michel Rabaté (Université de Pennsylvanie)
Éric Marty (Paris Diderot)
Anne Simon (CNRS, EHESS)
Marc Goldschmit (CIPh)

16h45 – 18h45

PHILOSOPHIE ET SCIENCES SOCIALES
[Président de séance : Jean-Claude Monod]
Bruno Karsenti (EHESS)
Gildas Salmon (CNRS, EHESS)
Chantal Jaquet (Paris 1 Panthéon Sorbonne)
Luca Paltrinieri (ancien dir. de programme au CIPh)

 

// Pensez à vous munir de votre pièce d’identité

 

Le Colloque « Où va la philosophie française » (16-18 janvier 2020) est organisé en association avec la Bibliothèque Nationale de France, l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, le Collège International de Philosophie, le Columbia Global Center Paris, Les Rencontres Philosophiques de Monaco, l’École Doctorale de Sciences Po – Paris et la School of Philosophy – University College Dublin.

Les intervenants

Philosophe

Bruno Karsenti est philosophe. Enseignant aux universités d'Aix-Marseille, Lyon, Paris I puis à l'EHESS, il se spécialise en tradition sociologique et anthropologique et s'intéresse à la place qu'elle occupe dans la formation de la pensée politique moderne. Il a analysé le paradigme structural, pragmatiste et phénoménologique en sciences sociales. Dans la définition d'une identité collective politique, Bruno Karsenti a aussi suivi la voie de la psychanalyse. Il a reçu en 2013 la médaille d'argent du CNRS pour l'ensemble de son travail. Depuis 2017 il est vice-président de l'EHESS.

Professeur, romancier et essayiste
Professeur, romancier et essayiste

Éric Marty est professeur de littérature contemporaine française à l’Université Paris VII- Diderot à Paris. Romancier et essayiste, il a édité les œuvres complètes de Roland Barthes et est directeur de collection aux éditions Manucius. Membre sénior de l’Institut Universitaire de France, Éric Marty a aussi été chercheur au CNRS et enseignant à l’Institut Français du Royaume-Uni. Il est membre du Centre d’Études et de Recherches Interdisciplinaires en Lettres Arts Cinéma.

Philosophe

Dominique Bourg est un philosophe et professeur ordinaire à l'université de Lausanne. Il est titulaire de trois licences, deux maîtrises, deux doctorats et d'une habilitation à diriger des recherches en philosophie. Ses domaines de recherche concernent l'éthique du développement durable, la construction sociale des risques, le principe de précaution, l'économie de fonctionnalité et la démocratie participative. Il enseigne les géo sciences à l'université de Lausanne ainsi qu'à l'Institut d'études politiques de Paris et à Troyes où il enseigne la philosophie à l'Université de Technologie. Membre du comité de veille écologique de la fondation Nicolas Hulot, il a aussi été directeur au Centre de Recherches et d'Études Interdisciplinaires sur le Développement Durable. Il fait partie de la Commission Coppens, qui a préparé la Charte de l'environnement incluse en 2005 dans le préambule de la Constitution française.  

Corine Pelluchon est professeur de philosophie à l’université Paris-Est-Marne-La-Vallée, et collabore régulièrement au blog de philosophie du journal Libération. Elle est spécialiste de philosophie morale et politique et d’éthique appliquée (éthique médicale et biomédicale ; éthique et politique de l’animalité ; éthique et politique de l’environnement). Elle est membre du conseil scientifique de la fondation Nicolas-Hulot pour la Nature et l'Homme. Elle a enseigné l'éthique médicale à Boston University. Ses travaux en bioéthique, notamment sur la fin de vie, l'accompagnement des personnes souffrant de maladies dégénératives du système nerveux ou en situation de handicap et de polyhandicap, s'appuient sur une connaissance de terrain acquise lors d'enquêtes menées dans différents hôpitaux. Après sa thèse sur Leo Strauss, une réflexion sur l’héritage des Lumières modernes et sur le problème théologico-politique, elle s’est intéressée aux défis que soulèvent les pratiques médicales et les technologies, et aux difficultés que nous avons à répondre de manière constructive à la crise environnementale et à prendre en considération, dans notre vie comme en politique, la condition animale.

Polytechnicien et philosophe
Polytechnicien et philosophe

Jean-Pierre Dupuy est ingénieur général des Mines, professeur émérite de philosophie sociale et politique à l'Ecole Polytechnique et professeur de sciences politiques à l'université Stanford en Californie. Il est membre de l'Académie des Technologies et président de la Commission d'éthique et de déontologie de l'Institut de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire. Il est aussi directeur des recherches d'Imitatio à San Francisco et Chevalier de la Légion d’Honneur.

Catherine Larrère est philosophe et professeure de philosophie émérite. Elle est spécialiste de philosophie morale et politique. Elle a étudié la philosophie du droit au XVIIIe siècle, notamment la pensée de Montesquieu, puis elle s'est tournée vers la philosophie de l'environnement. Elle est présidente de la Fondation de l'écologie politique de 2013 à 2016, un think-tank indépendant adossé à Europe Écologie Les Verts. 

Jean-Claude Monod est un ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé et docteur de philosophie. Il est membre des Archives Husserl, chargé de recherches du Centre national de la recherche scientifique. Il enseigne au département de philosophie de l'École normale supérieure. Il est membre du comité de rédaction de la revue Esprit depuis 1996, et co-dirige avec Michaël Fœssel la collection « L’ordre philosophie » aux éditions du Seuil. Ses travaux portent sur la philosophie allemande post-hégélienne ainsi que la philosohpie française contemporaine, la philosophie politique, la phénoménologie et les sciences humaines. Il reçoit en 2013 la Médaille de bronze du CNRS, qui récompense le premier travail d'un chercheur et fait de lui un spécialiste dans son domaine. 

Auteur et professeur

Professeur de littérature américaine et de théorie critique à l’Université Sorbonne Nouvelle, Isabelle Alfandary est l’auteur de plusieurs écrits relevant du domaine de la psychanalyse et de la philosophie. Présidente du Collège international de philosophie où elle dirige le programme « Psychanalyse et déconstruction », elle a notamment écrit : Derrida-Lacan: L’écriture entre psychanalyse et déconstruction. Elle est rédactrice en chef de la revue Rue Descartes.

Philosophe, Sociologue

Professeur de sciences sociales et d’éthique à l’Institut Mines-Télécom Business School, chercheur invité au MédiaLab de Sciences Po-Paris (2019-2020) et membre de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (CNRS / EHESS). Depuis 2017, il codirige un séminaire à l’École des hautes études en sciences sociales intitulé « Socio-philosophie du temps présent. Enjeux épistémologiques, méthodologiques et critiques ». Ses recherches portent sur les enjeux éthiques et socio-philosophiques de l’hyper-modernité. BIBLIOGRAPHIE -De l’écrit aux écrans. Pour une sociologie herméneutique du temps présent, CNRS Éditions (à paraître) -Politiques sécuritaires et surveillance numérique, CNRS Éditions, 2014 -Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité, CNRS Éditions, 2013

Denis Kambouchner est philosophe et historien de la philosophie. Il enseigne l’histoire de la philosophie moderne à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de Descartes à qui il a consacré plusieurs ouvrages et dont il dirige l’édition des œuvres complètes en Pléiade. Il est aussi engagé de longue date dans une réflexion sur les problèmes de la culture et de l’éducation.

Philosophe

Patrick Savidan est professeur d'éthique et de philosophie politique à Sciences Po Paris et à l'université Paris-Est Créteil. Il a co-fondé et est président de l'Observatoire des inégalités ainsi que rédacteur en chef de la revue Raison publiqueSes travaux portent sur la démocratie et les différentes dimensions de la justice sociale. Figure marquante du renouveau de la question d'égalité en France, il a multiplié les initiatives scientifiques visant à réintroduire dans le débat public français les questions de justice sociale . 

 

Philosophe et traducteur
Philosophe et traducteur

Marc de Launay est philosophe et traducteur. Chercheur au CNRS, ses travaux portent sur la philosophie allemande et particulièrement sur Friedrich Nietzsche, le néokantisme et l’herméneutique. Il a également traduit de très nombreux textes dont ceux de Franz Kafka, Jürgen Habermas, Hannah Arendt et Edmund Husserl.

Michaël Fœssel est professeur à l’École polytechnique, il est également conseiller à la direction de la revue Esprit et dirige depuis 2014 la collection l'Ordre philosophique  aux éditions du Seuil avec Jean-Claude Monod. Son travail actuel porte sur le sens et les risques de l'expérience démocratique.

Philosophe

Ali Benmakhlouf est agrégé de philosophie et professeur à l’université de Paris-Est Créteil. Le fil directeur de ses recherches est la logique, l’histoire et la philosophie de la logique, la philosophie médiévale arabe. Spécialiste des logiciens Frege, Russell et Whitehead, de Montaigne, il a écrit sur l’histoire de la logique médiévale arabe, sur l'identité, la raison, le droit, les institutions, l'art, la politique et la logique. Il est membre de la Société Française de philosophie de lInstitut international de philosophie  et de l’Institut Universitaire de France.  Il a été membre du Comité Consultatif National d’Éthique de 2008 à 2016, c’est dans ce cadre qu’il a développé une réflexion sur les enjeux contemporains dans la bioéthique.

Frédéric Worms est philosophe. Depuis septembre 2015, il est directeur adjoint de l'École normale supérieure où il est professeur et dirige le Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC et République des savoirs (USR 3608) - Collège de France – ENS - CNRS). Il est par ailleurs membre du Comité consultatif national d’éthique. Spécialiste de l'œuvre d'Henri Bergson, il est président de la Société des amis de Bergson,  et a dirigé la première édition critique des œuvres du philosophe aux puf  (2007-2012) qui rassemble tous ses ouvrages, correspondances, cours et leçons inédites. Chez puf, il dirige également les Annales bergsoniennes, la collection Philosophie française contemporaine, et la collection « Question de soin ». Ses recherches portent également sur les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à la morale et à la politique, perspective qu'il a notamment appliquée à la question du soin prise dans toutes ses dimensions. Il préside le conseil scientifique de la Chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu.

Philosophe et traductrice
Philosophe et traductrice

Philosophe et traductrice, Judith Revel est professeure de philosophie contemporaine à l’université Paris Nanterre. Elle travaille essentiellement sur la pensée du politique et les représentations de l’histoire en France et en Italie après 1945. Membre du Centre Michel Foucault, du conseil scientifique de l’IMEC et du comité scientifique du Collège International de Philosophie, elle est également directrice adjointe du laboratoire Sophiapol (Sociologie, philosophie et anthropologie politiques).

Guillaume le Blanc est philosophe et professeur de philosophie à l'université Paris Est Créteil où il est titulaire de la chaire de « philosophie pratique » après avoir été professeur de philosophie à l’université Bordeaux-Montaigne jusqu'en 2015. Son travail porte essentiellement sur la question de la « critique sociale ». Il étudie plus spécifiquement les limites complexes qui distinguent précarité, exclusion, vie décente et normalité. Il explore la créativité des vies ordinaires comme réinvention des normes.  

Philosophe

Marc Crépon est philosophe, directeur de recherches aux Archives Husserl du Centre National de la Recherche Scientifique, directeur du département de philosophie de l’École Normale Supérieure (ENS) et fut directeur de l’École Doctorale transdisciplinaire de l’ENS Lettres-Sciences. Il travaille en philosophie morale et politique, avec pour fil conducteur la question de la violence. Il a publié de nombreux ouvrages traduits dans une dizaine de langues.

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Cynthia Fleury est enseignant - chercheur en philosophie politique et psychanalyste. Professeur à l'École des mines (PSL/Mines-ParisTech) et à l'American University of Paris, chercheur au Laboratoire Conservation des Espèces, Restauration et Suivi des Populations, Muséum National d’Histoire Naturelle (UMR7204 CNRS-MNHN-UPMC). Elle travaille sur les outils de la régulation démocratique. Elle est membre du Comité consultatif national d'éthique et membre fondateur du réseau européen des femmes philosophes de l’Unesco. En tant que psychanalyste, elle est marraine d’ICCARRE (protocole d’intermittence du traitement du Sida) et membre de la cellule d’urgence médico-psychologique du SAMU (CUMP-Necker). Depuis 2016 elle dirige la chaire de philosophie à l'Hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP/Paris et ENS). Elle tient également, depuis 2003, une tribune libre hebdomadaire dans le journal l'Humanité.  

Philosophe et professeure
Philosophe et professeure

Natalie Depraz, spécialiste de philosophie allemande et de phénoménologie, est Professeure à l’Université de Rouen en Normandie. Normalienne, Agrégée, Lectrice à l’Université d’Istanbul, elle a été Directrice de programme de recherche au Collège International de Philosophie entre 1998 et 2004. Elle est Membre Universitaire des Archives-Husserl à l’ENS. Passionnée par les textes du philosophe allemand Edmund Husserl, elle mène un travail théorique et expérientiel qui a pour but de révéler la portée pratique de la phénoménologie comme attitude philosophique radicale de pensée et de vie. Ses recherches récentes se focalisent sur l’attention et la vigilance, sur l’expérience du trauma, la chronicité des pathologies et, tout récemment, sur l’expérience de la surprise, travaux qui s’inscrivent dans la filiation de la collaboration avec le neurobiologiste chilien Francisco Varela dans les années 1990.

Professeur de philosophie
Professeur de philosophie

Nicolas De Warren est professeur de philosophie à l’université catholique de Louvain. Spécialiste de phénoménologie, il est notamment l’auteur de Husserl and the Promise of Time : Subjectivity in Transcendental Phenomenology, et d’articles consacrés à Merleau-Ponty, Patoçka et Levinas. Il a consacré de récents travaux à la question du pardon et au regard des philosophes sur la première guerre mondiale. BIBLIOGRAPHIE -Original Forgiveness, Northwestern University Press, (à paraître) -Husserl and the Promise of Time : Subjectivity in Transcendental Phenomenology, Cambridge University Press, 2010

Ancien élève de l’École normale supérieure et actuellement professeur à l’université Bordeaux-Montaigne, il enseigne la philosophie contemporaine et la phénoménologie. Ses recherches portent sur l’origine animale de l’être humain et sur l’anthropologie du point de vue phénoménologique. Il est spécialiste de l’œuvre de Maurice Merleau-Ponty. Il a reçu le Prix des Rencontres Philosophiques de Monaco en 2018 pour son ouvrage publié au Seuil en 2017 Le Complexe des trois singes - Essai sur l’animalité humaine.

Vincent Delecroix est philosophe et écrivain. Ancien élève de l’École normale supérieure, docteur et agrégé en philosophie il est aussi diplômé de Sciences Po. Il est aujourd’hui directeur d’études à l’École pratique des hautes études, où il occupe la chaire de Philosophie de la Religion. Il est membre statutaire du Groupe Sociétés, Religions, et Laïcité (GSRL). Il est Chevalier des Arts et Lettres, et a reçu le Grand prix de littérature de l'Académie française  pour le Tombeau d'Achille et l’ensemble de son œuvre.

Catherine Chalier est professeur émérite à l’université Paris Ouest Nanterre-La Défense et membre de l'Institut de Recherches Philosophiques (IRePh). Spécialiste de l'œuvre d'Emmanuel Levinas, ses thématiques de recherche sont la philosophie morale, la métaphysique et la phénoménologie. Elle a publié plusieurs ouvrages qui explorent le lien entre la philosophie et la source hébraïque de la pensée.

Philosophe

Marie Garrau est maîtresse de conférences en philosophie sociale et politique à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheuse à l'Institut de sciences juridique et philosophique de la Sorbonne. Ses recherches portent sur les théories contemporaines de la justice et de la reconnaissance, les éthiques du care et la théorie critique et la théorie féministe. Elle a notamment publié Care et attention (PUF, 2014) et Politiques de la vulnérabilité (CNRS Editions, 2018). Marie Garrau a aussi co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont: La liberté négative. Usages et critiques, avec Delphine Prévost (Hermann, 2018); et Politiser le care? Perspectives sociologiques et philosophiques, avec Alice Le Goff (Le Bord de l'Eau, 2012). Le Prix 2019 des Rencontres Philosophiques de Monaco a été décerné à son ouvrage Politiques de la vulnérabilité, CNRS Éditions, 2018.  

Philosophe

Sandra Laugier est philosophe, directrice du Centre de philosophie contemporaine de la Sorbonne, directrice adjointe de l'Institut national des sciences humaines et sociales ainsi que du Centre national de recherche scientifique où elle est responsable de l'interdisciplinarité. Avec Christiane Chauviré et Pierre Fasula, elle dirige le séminaire « Wittgenstein ». Ses recherches portent sur la philosophie du langage et de la connaissance, philosophie analytique, la philosophie du langage ordinaire (Wittgenstein, Austin); la philosophie états-unienne classique (transcendantalisme, pragmatisme) et contemporaine (Stanley Cavell) ; la philosophie morale contemporaine de langue anglaise, les études de genre; et la philosophie en lien avec la culture populaire (cinémas, séries TV). Chroniqueuse au journal Libération, elle est également l'auteur d'une dizaine de traductions, la plupart consacrées à l'œuvre de Stanley Cavell. Elle est nommée Chevalière de la Légion d'honneur en 2014. 

Écrivaine

Hélène Cixous est une femme de lettres, écrivain-poète, dramaturge et angliciste française connue pour ses engagements féministes. Elle tient un séminaire au Collège international de philosophie depuis 1983 et a participé aux débuts de l'université Paris 8, au Centre national du livre, du Parlement international des écrivains et du comité anti-apartheid. Jacques Derrida la considéra comme le plus grand écrivain vivant de la langue française et ils organisent ensemble des colloques, ou encore des séminaires au Collège international de philosophie. Hélène Cixous publiera des essais sur plusieurs personnalités tels que Franz Kafka et Samuel Beckett. Son essai Le rire de la Méduse est considéré comme une oeuvre déterminante du féminisme moderne. Auteure d'une soixantaine d'ouvrages, parraine de la Société européenne des auteurs et traducteurs, elle est décorée en 1994 de la croix de la légion d'honneur et en 2016 reçoit le prix Marguerite Yourcenar.

Philosophe et historien de l'art
Philosophe et historien de l'art

Philosophe et historien de l’art, Georges Didi-Huberman est directeur d’études émérite à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales qu’il a intégré en 1990 après avoir enseigné à l’université de Paris-VII pendant de nombreuses années. Il a été commissaire de nombreuses expositions en France et à l’étranger et est l’auteur d’une cinquantaine d’ouvrages qui lui ont valu plusieurs prix dont le très prestigieux Adorno Preis de Francfort.

Ses recherches portent sur l’histoire et la théorie des images de la Renaissance à l’art contemporain, visant à ouvrir de nouvelles perspectives sur la question de l’éthique du regard. Par ailleurs, il mène une réflexion engagée sur les “soulèvements” en vue de donner aux “sans voix” et aux “déshérités” une parole capable d’affaiblir l’amnésie de nos sociétés.

Il a reçu le Prix de la Principauté 2019, remis conjointement par les Rencontres Philosophiques et la Fondation Prince Pierre de Monaco.

Philosophe

Peter Szendy est maître de conférence au département de philosophie de l’université de Paris-Nanterre, il est conseiller musicologique à la Philarmonie de Paris. Professeur invité à Princeton University et à Brown University, il a aussi enseigné au département de musique de l’université Marc-Bloch de Strasbourg de 1998 à 2005. Il a également été rédacteur en chef des publications de l’Ircam, de 1996 à 2001. Ses travaux portent notamment sur l’histoire de l’écoute et ses rapports avec le pouvoir, sur la lecture ainsi que sur la fabrique des corps ou du regard.

Philosophe

Emanuele Coccia est philosophe. Chercheur d’origine italienne, il obtient son doctorat en philosophie médiévale à l’université de Florence. Après avoir enseigné à l’université de Buenos Aires et à l’université de Fribourg-en-Brisgau, il est aujourd’hui maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est le lauréat du prix des Rencontres Philosophiques de Monaco 2017 pour son ouvrage La Vie des plantes. Une métaphysique du mélange, Éditions Payot & Rivages.

Philosophe

Camille Riquier est professeur de philosophie et vice-recteur à la Recherche à l'Institut catholique de Paris, membre de la revue Esprit et lauréat de l'Académie française pour son ouvrage Archéologie de Bergson qui a reçu le prix La Bruyère. Il est co-rédacteur des annales bergsonniennes.   

Gérard Bensussan est philosophe, professeur à l'université de Strasbourg et chercheur aux Archives Husserl de Paris de l’École Normale Supérieure. Spécialiste de l’idéalisme classique allemand et de la philosophie juive, il fut à l’initiative de la fondation du Parlement des philosophes de Strasbourg. Membre de plusieurs centres de recherches en France et à l'étranger, ses domaines de travail et de recherche sont la philosophie allemande et ses relations à la pensée juive de langue allemande d'une part ; et d'autre part à la philosophie contemporaine, en particulier française. Il a traduit en langue française des oeuvres de Friedrich Wilhelm Schelling, Franz Rosenzweig, Ludwig Feuerbach et Moses Hess. Il est l'auteur de plusieurs centaines d'articles publiés dans des revues françaises et internationales ainsi que de nombreux  ouvrages dont certains sont traduits en allemand, japonais, italien, portugais et espagnol.

Infos pratiques

Université Paris I Panthéon-Sorbonne
12, place du Panthéon 75005 Paris
Accès