Les intervenants

Psychanalyste et philosophe
Psychanalyste et philosophe

Sabine Prokhoris est psychanalyste et philosophe. Auteur de nombreux ouvrages, elle écrit pour Médiapart et Libération. Elle intervient également dans le champ chorégraphique, principalement comme critique.

Philosophe

Betrand Quentin est diplômé de HEC, agrégé et docteur en philosophie. Il est maître de conférences à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée dans le domaine de l’éthique. Responsable du Master 1 de Philosophie, d’éthique médicale, sociale et hospitalière (École éthique de la Salpêtrière) laboratoire interdisciplinaire d’étude du politique Hannah Arendt. Il est également chercheur au LIPHA Paris-Est (EA 7373) (Laboratoire Interdisciplinaire d'étude du Politique - Hannah Arendt). Il est membre de la Commission éthique de la Société de réanimation de langue française S.R.L.F. Son champ de recherche relève de ce qu’il a intitulé « l’homme des marges » où il explore ce que peut nous apprendre de l’homme des concepts comme la douleur, le handicap et le vieillissement.

Journaliste et écrivain
Journaliste et écrivain

Élisabeth Quin est critique de cinéma, écrivain et journaliste, elle fait ses débuts à la radio dans l’émission ça bouge dans ma tête, puis sur Radio Nova et RTL où elle anime les rendez-vous consacrés au cinéma. Le 7ème art deviendra dès lors le fil rouge de sa carrière journalistique, elle a notamment fait partie des critiques de cinéma de l'émission  Le Masque et la Plume sur France Inter. Elle anime et collabore également à de nombreuses émissions télévisuelles culturelles dont Rappetout sur France 3, Comme au Cinéma sur France 2, Rive Gauche Rive Droite, ça balance à Paris , et Cinéquin sur Paris Première. Parallèlement, elle est éditorialiste mode  pour le magazine Madame Figaro, et écrivain. Depuis janvier 2012, elle présente sur Arte le magazine d’actualité 28 minutes, qui apporte un éclairage original et iconoclaste sur les questions politiques, économiques et sociales.

Philosophe

Elisabeth Rigal est chargée de recherche au CNRS. Elle a publié de nombreuses études et articles sur Ludwig Wittgenstein, dont elle propose une lecture non-analytique, et dans le champ de la phénoménologie et post-phénoménologie. Elle a traduit (ou co-traduit) certains éléments majeurs de l’œuvre wittgensteinien. Elle est aussi directrice littéraire des Éditions T.E.R..

Psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie et psychanalyse
Psychologue clinicienne, docteur en psychopathologie et psychanalyse

Catherine Rioult est docteur en psychopathologie clinique de l’Université Paris VII, psychologue clinicienne et psychanalyste. Elle exerce dans un C.M.P.P. (Centre Médico-Psycho-Pédagogique) en Picardie et en cabinet libéral à Paris. Plutôt spécialisées auprès d’adolescents en souffrance, elle a soutenu une thèse en 2009 en psychopathologie fondamentale et psychanalyse, mention « Anthropologie Psychanalytique » à l’Université Paris VII « Scarifications et tatouages chez les adolescents aujourd’hui : une écriture sur le corps », et publié de nombreux articles. Elle a mis en place des ateliers d’écriture pour adolescents depuis une dizaine d’année et a animé des groupes de parole pour parents d’adolescents en difficulté, à l’École des Parents et des Éducateurs d'Ile de France.

Sociologue

Gisèle Sapiro est directrice d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et directrice de recherche au CNRS (Centre européen de sociologie et de science politique - CESSP). Spécialiste de l’engagement des intellectuels, des rapports entre littérature et politique, et de la circulation internationale des œuvres et des idées, elle s’intéresse aussi à l’épistémologie des sciences sociales. Elle est membre de l’Academia Europeae.

Philosophe

Patrick Savidan est professeur de philosophie politique à l'Institut d'études politiques de Paris et à l’université Paris-Est Créteil. Cofondateur et président de l’Observatoire des inégalités, et rédacteur en chef de la revue Raison publique. Ses travaux portent sur la démocratie et les différentes dimensions de la justice sociale.

Éditrice

Pendant vingt-cinq ans, Elisabetta Sgarbi a été éditrice et directrice éditoriale de la maison Bompiani. En Novembre 2015, elle fonde, avec Umberto Eco, Mario Andreose et Eugène Lio, la maison d’édition La Nave di Teseo dont elle est directrice générale et éditoriale. Elle a également travaillé avec de nombreux auteurs italiens et étrangers : Paulo Coelho, Michael Cunningham, José Saramago (Prix Nobel de littérature 2010), Wole Soyinka (Prix Nobel de littérature 1986), Tahar Ben Jelloun, Petros Markaris, Amin Maalouf, Jay McInerney, Michel Houellebecq, Rick Moody, Colm Tóibín, Joël Dicker, Richard Flanagan, Patrick White, Imre Kertész (Prix Nobel de littérature 2002), David Cronenberg, Gao Xingjang, Wim Wenders, Svetlana Alexievich (Prix nobel de littérature 2015), Guillaume Musso, James Ellroy, Erica Jong, Quentin Tarantino, Rabih Alameddine, Jonathan Lethem, Patrick McGrath, Thomas Piketty, Umberto Eco, Claudio Magris, Susanna Tamaro, Sandro Veronesi, Andrea De Carlo, Antonio Scurati, Alain Elkann, Vittorio Sgarbi, Giovanni Reale, Edoardo Nesi, Carmelo Bene, Antonio Rezza, Nuccio Ordine, Mauro Covacich. Elle est également à l’initiative de la Milanesiana, un laboratoire de création autour de la littérature, la philosophie, le cinéma et les arts en général qu’elle dirige depuis 2000. Sa fondation produit aussi plusieurs expositions depuis 2010 et sa production cinématographique Betty Wrong est à l’origine de différents films comme My Endless Night ou My Transiberian Railway mais aussi de programmes de collaborations culturelles comme NetSystem.comEn tant que réalisateur et producteur, elle a réalisé de nombreux films et documentaires présentés dans les principaux festivals internationaux, à Cannes, Locarno, Venise, etc.  

Philosophe

Giulia Sissa est historienne et philosophe. Chercheuse au CNRS, elle est Professeur de théorie politique et de civilisations classiques à l’University of California de Los Angeles (UCLA). Ses recherches portent sur la pensée utopique et la démocratie; sur les théories des passions, du plaisir et du déplaisir; sur l’histoire de la sexualité et du corps, avec une attention constante à la subjectivité féminine. Elle s’intéresse aux cultures érotiques et politiques des Anciens, dans une perspective de longue durée et à partir de questions contemporaines.

Philosophe

Céline Spector est philosophe. Elle a enseigné dans différentes universités françaises et étrangères (Stanford University, University of Chicago, Kyoto et Bordeaux), elle est depuis 2016 Professeur à l’UFR de Philosophie de l’Université Paris-Sorbonne et membre du Conseil de l’École Doctorale 5 (« Concept & Langage ») depuis 2017. Elle est également membre honoraire de l’Institut Universitaire de France. Ses travaux sont consacrés à la philosophie politique moderne et contemporaine, à l’histoire de la philosophie du XVIIIe siècle à nos jours (les Lumières et leur héritage, chez Foucault, Rawls, Habermas, Axel Honneth, Charles Taylor, Michael Walzer, Michael Sandel, Nancy Fraser et Martha Nussbaum notamment), à la généalogie européenne, aux théories de la justice, et au libéralisme et ses critiques. Depuis mai 2017, elle est co-directrice, avec Stéphane Chauvier, de la collection L’esprit des lois (collection de philosophie politique et de philosophie du droit) pour la Librairie Vrin. Elle a été lauréate de la Fondation Thiers (2001) et de la Mellon Foundation (2010).

Philosophe

Peter Szendy est maître de conférence au département de philosophie de l’université de Paris-Nanterre, il est conseiller musicologique à la Philarmonie de Paris. Professeur invité à Princeton University et à Brown University, il a aussi enseigné au département de musique de l’université Marc-Bloch de Strasbourg de 1998 à 2005. Il a également été rédacteur en chef des publications de l’Ircam, de 1996 à 2001. Ses travaux portent notamment sur l’histoire de l’écoute et ses rapports avec le pouvoir, sur la lecture ainsi que sur la fabrique des corps ou du regard.

Journaliste

Anastasia Vécrin est journaliste, responsable adjointe de la rubrique « Idées » du journal Libération, elle est diplômée de l’université Paris X Nanterre et de Paris III Sorbonne-Nouvelle en sciences politiques après une khâgne en philosophie au lycée La Bruyère de Versailles.

Théologien

Olivier-Thomas Venard est frère dominicain de la Province de Toulouse, prêtre catholique, ancien élève de l’École Normale Supérieure de Saint-Cloud, professeur agrégé de lettres modernes, docteur en lettres de l’Université de la Sorbonne-Paris IV, bachelier canonique en écriture sainte ainsi que docteur en théologie. Il est également professeur de littérature néotestamentaire à l’École biblique et archéologique française dont il est vice-directeur. Il est membre associé au Laboratoire des Etudes Sémitiques (LESA), Collège de France-CNRS, au titre du programme de recherches bibliques et culturels très innovant qu’il dirige :  La Bible en ses traditionsIl est  membre des conseils scientifiques du Centre de recherche français à Jérusalem et de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem. En 2017, le pape François l’a nommé consulteur de la Congrégation pour le Culte Divin. Invité dans divers studia de philosophie et de théologie à Toulouse, Bordeaux, Sept-Fons, Lagrasse, Le Barroux, Solesmes (France), Novy-Dvur (République tchèque), Vina CA, Berkeley CA, Washington DC, (États-Unis), et dans diverses universités (comme l'Université Hébraïque de Jérusalem, où il co-dirige le M.A. Seminar « New Testament as Second Temple Jewish Literature »). Il est également membre des conseils éditoriaux de la Revue Biblique (Jérusalem),  de la Revue Thomiste, et de la Revue Verbum Vitae.

Historien et philosophe
Historien et philosophe

Georges Vigarello est directeur d’études à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), membre de l’Institut Universitaire de France, ancien président du conseil scientifique de la BnF et Docteur honoris causa de l’université de Montréal et de l’université de Lausanne. Spécialiste renommé de l’histoire de l’hygiène, de la santé, de l’éducation physique, des pratiques corporelles et des représentations du corps, ses recherches pluridisciplinaires soulignent les changements majeurs de culture et de société et relèvent les déplacements des seuils de sensibilité à travers l’histoire : des normes d’attitudes physique, du dégout physique, de la violence et du mal être physique ; les déplacements des représentations du corps, les apparences, les sens internes, l’image du corps ; et les déplacements des économies et des techniques autour du corps.

Professeur de philosophie
Professeur de philosophie

Jean-Philippe Vinci est agrégé de philosophie, diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris et de l’École Pratique des Hautes Études (5ème section – Sorbonne), ancien élève de l’ÉCcole des Hautes Études en Sciences Sociales. Ses thèmes de recherche ont porté successivement sur Duns Scot, Leo Strauss et Eric Voegelin. Après plusieurs années comme maître de conférences à l’Institut d'Études Politiques de Paris et conseiller diplomatique,  il enseigne actuellement au lycée Albert 1er de Monaco.

Sociologue

Michel Wieviorka est un sociologue français, directeur d’études à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il est président de la Fondation Maison des sciences de l’homme. Sa reconnaissance internationale doit beaucoup à ses travaux sur le terrorisme et la violence, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle. Depuis 2014, il est membre du conseil scientifique de l’European Research Council. Après avoir dirigé la collection Voix et Regards aux Éditions Balland, il a aujourd'hui la responsabilité de la collection Le Monde comme il va aux Éditions Robert Laffont, et avec Julien Ténédos de la collection Interventions aux Éditions de la MSH. Il est Chevalier de la Légion d’honneur depuis 2013.

Philosophe

Heinz Wismann est philosophe et philologue, spécialiste d'herméneutique et d'histoire des traditions savantes. Après avoir enseigné depuis 1692 la philosophie à la Sorbonne Paris I et Paris IV, il est nommé en 1978 à l'École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS), où il dirige un programme d'enseignement et de recherche sur l'épistémologie des sciences humaines. Il a présidé, de 1991 à 2000, l'institut Protestant de Recherches Interdisciplinaires de Heidelberg (FEST). En 1986, il a fondé la collection « Passages » aux Éditions du Cerf, qu’il a dirigé jusqu’en 2007.

Philosophe

Francis Wolff  est professeur émérite de philosophie à l’École Normale Supérieure. Il a été directeur-adjoint de l'École (2000-2004) et de son département de philosophie (2004-2007). Il est spécialiste de philosophie antique, notamment Aristote, et auteur d'une œuvre au croisement de l’ontologie et de l’anthropologie. Il a été membre du Centre Léon-Robin. Ses recherches portent aussi sur la philosophie générale : philosophie du langage, métaphysique, philosophie morale et esthétique. Il a créé depuis 2004  Les lundis de la philosophie , en voulant renouveler l’idée de « philosophie générale » : les recherches philosophiques actuelles y sont exposées et discutées, sans autre arme que des arguments, indépendamment de toute exégèse historique, de tout thème préétabli et de toute école constituée. Ses ouvrages philosophiques personnels sont toujours animés d’un souci de reprendre les grands problèmes métaphysiques traditionnels en les recentrant sur des thématiques anthropologiques.

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

Le temps de la conversation
Mercredi 7 et jeudi 8 juin 2017