Les intervenants

Historienne d'art contemporain et professeure
Historienne d'art contemporain et professeure

Elvan Zabunyan est historienne d’art contemporain, critique d’art et professeure à l’université Rennes 2. Ses travaux croisent les problématiques raciales et féministes ainsi que l’histoire politique et culturelle des États-Unis depuis les années 1960. La place du corps dans les arts visuels et la performace est l’un des fils rouges de ses recherches. Elle écrit actuellement un livre sur la mémoire de l’esclavage et les arts contemporains qui fait suite à son ouvrage pionnier sur la question Black is a color, une histoire de l’art africain américain(Dis Voir, 2004). Parmi ses publications récentesAdrian Piper(MoMA, 2018), Ellen Gallagher (WIELS, Bruxelles, 2019), LaToya Ruby Frazier (Mudam, Luxembourg, 2019), Kehinde Wiley(Templon, Paris, 2019), « The Muted Sound of Speaking Silence » (Kunsttexte.de, Berlin, 2020),      « Lorna Simpson : Hearing Images » (InSITE, San Diego, 2020).  

Philosophe

Marlène Zarader est professeur émérite de philosophie contemporaine à l'université de Montpellier-III, et membre honoraire de l'Institut universitaire de France. Ses champs de recherche sont la phénoménologie, l'herméneutique, la philosophie et son dehors (littérature, arts).

Philosophe et auteur
Philosophe et auteur

Joëlle Zask est spécialiste du pragmatisme et de philosophie sociale. Elle enseigne au département de philosophie de l’université Aix- Marseille. Dans ces derniers travaux, elle établit des relations étroites entre l’écologie et l’autogouvernement démocratique. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages, dont La Démocratie aux champs (La Découverte, 2016), Quand la forêt brûle (éd Premier Parallèle) - finaliste du Prix 2020 des Rencontres Philosophiques de Monaco - en 2019 et, en 2020, Zoocities. Des animaux sauvages dans la ville aux éditions Premier Parallèle. Son dernier ouvrage, paru en mai 2021, s’intitule Face à une bête sauvage (Premier Parallèle).

Auteur et scénariste
Auteur et scénariste

Née à Nice en 1970, Valérie Zenatti a vécu son adolescence en Israël, dans le désert du Néguev. De retour en France, elle étudie l’histoire, la langue et la littérature hébraïques aux Langues O’. Scénariste et écrivain, elle est l’auteure de livres destinés à la jeunesse (Une bouteille dans la mer de Gaza) et de plusieurs romans dont Jacob, Jacob (L’Olivier, 2014), couronné par le prix du Livre Inter et traduit dans quinze langues. Valérie Zenatti a traduit la plupart des livres d’Aharon Appelfeld, d’Histoire d’une vie (prix Médicis étranger 2004) jusqu’à Mon père et ma mère, son dernier roman paru en France en 2020.

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...