Les intervenants

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Hélène L’Heuillet est philosophe, maître de conférence habilitée à diriger des recherches en philosophie politique et éthique à l’université Paris IV-Sorbonne depuis 2002, après avoir enseigné dans l’enseignement secondaire comme professeur agrégée. Ses travaux portent sur le lien social et la violence et sa réflexion se situe à la lisière de la philosophie et des sciences sociales, notamment de la psychanalyse. Depuis 2008, elle est également psychanalyste, praticienne en cabinet privé et membre de l’Association lacanienne internationale (ALI). Elle est membre du comité de rédaction et de lecture de nombreux magazines dont Raison publique,  Les études philosophiques, Cités, ou encore Le Journal français de psychiatrie.

Professeur de philosophie
Professeur de philosophie

François L’Yvonnet est professeur de philosophie, éditeur et spécialiste de Simone Weil. Il dirige les éditions « Via Latina » aux Éditions Albin Michel, « Monde d’idées » chez Lemieux éditeur ainsi que la série Philosophie des « Carnets » de l’Herne. Membre de l’Académie de la Latinité fondée à Rio de Janeiro, il est également membre du Conseil scientifique de la Chaire Edgar Morin de la Complexité à l'ESSEC, et membre associé de la Chaire sur l'Altérité à la Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH).

Arnaud Labelle-Rojoux, s’est d'abord fait connaître dans le circuit de la performance dont il est devenu l'historien avec son livre L'Acte pour l'art, premier d’une dizaine d’essais. Dernier en date : Duchamp aux Éditions François Bourin (2020). Il expose régulièrement depuis 2003 à la Galerie Loevenbruck qui le représente à Paris (en 2017 : En affinité(s) : Apple Shrine / Allan Kaprow / Arnaud Labelle-Rojoux ; en 2021 : Étant damné(s), un épisode de la Passion triste, avec Xavier Boussiron). Parmi les expositions collectives, il a participé à Notre Histoire, Palais de Tokyo, 2006 ; La Force de l'art 02, Grand Palais, Paris, 2009 ; Une forme pour toute action, Le Printemps de septembre, Toulouse, 2010 ; Les Maîtres du désordre, Musée du quai Branly, 2012 ; Le Surréalisme et l’objet, Centre Georges Pompidou, 2013 ; Le temps de l’audace, Institut d’art contemporain, Villeurbanne, 2016 ; ALBEROlaBELLEROJOUX au Filaf, Perpignan, 2019.

Auteure et dessinatrice
Auteure et dessinatrice

Nicole Lambert est une auteure et dessinatrice française.  Après des études à l’Ecole des Arts Décoratifs et aux Beaux Arts de Paris, elle devient styliste et designer pour les enfants, dessinant des jouets, des meubles et des vêtements. Elle crée également des affiches et des illustrations pour diverses revues, dont Elle et Parents, ainsi que des images de marque de sociétés. Nicole Lambert est cependant plus connue pour ses bandes dessinées Les Triplés, qui paraissent dans le magazine Madame Figaro depuis 35 ans. Consciente des responsabilités des créateurs voués aux enfants, elle exerce son métier avec une éthique élevée. Elle crée sa maison d’édition éponyme en 1998. Du côté de l’audiovisuel, plusieurs séries télévisées en animation ont été tirées de ses personnages (Canal +, France Télévision).  Actuellement, elle travaille sur un petit opéra pour enfants «Nouna la Nouille », et sur un projet de long métrage en live avec les Triplés.

Philosophe

Catherine Larrère est philosophe et professeure de philosophie émérite. Elle est spécialiste de philosophie morale et politique. Elle a étudié la philosophie du droit au XVIIIe siècle, notamment la pensée de Montesquieu, puis elle s'est tournée vers la philosophie de l'environnement. Elle est présidente de la Fondation de l'écologie politique de 2013 à 2016, un think-tank indépendant adossé à Europe Écologie Les Verts. 

Philosophe et essayiste
Philosophe et essayiste

Philosophe et essayiste, Aliocha Wald Lasowski est l'auteur d'une vingtaine d'ouvrages, traduit en une dizaine de langues. Ses réflexions concernent les rapports entre littérature et philosophie, la pensée du rythme et du tempo, ou encore les enjeux postcoloniaux aujourd'hui.

Philosophe

Sandra Laugier est professeure de philosophie à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne et membre de l'Institut universitaire de France. Ses recherches portent sur la philosophie du langage et de la connaissance, la philosophie du langage ordinaire, la philosophie étatsunienne classique et contemporaine, la philosophie morale contemporaine, les études de genre et la philosophie de la culture populaire. Elle est chroniqueuse au journal Libération et est également l’auteur d’une dizaine de traductions du philosophe Stanley Cavell.

Psychiatre et psychanalyste
Psychiatre et psychanalyste

Monique Lauret est psychiatre et psychanalyste française. Spécialisée dans l’éducation parentale, elle est membre de la Fondation Européenne de la psychanalyse ainsi que d’Espace analytique à Paris. Elle a publié plusieurs œuvres, dont Lectures du rêve qui a été traduit du français au chinois à Beijing.

Philosophe

Guillaume le Blanc est philosophe et professeur de philosophie. Son travail porte essentiellement sur la question de la « critique sociale ». Il étudie plus spécifiquement les limites complexes qui distinguent précarité, exclusion, vie décente et normalité. Il explore la créativité des vies ordinaires comme réinvention des normes.  

Philosophe

Véronique Le Ru est philosophe, agrégée, ancienne élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud. Spécialiste des Lumières, de l’âge classique et de philosophie des sciences, elle est professeure à l’université de Reims. Directrice de la collection Entre art et philosophie des éditions universitaires Épure de Reims, elle a publié plusieurs ouvrages sur l’âge classique. Elle étudie depuis 2008 des thèmes transversaux comme la vieillesse, le temps et l’individu dans le monde du vivant. BIBLIOGRAPHIE -Émilie du Châtelet philosophe, Classiques Garnier, 2019 -L’Individu dans le monde du vivant, Mimésis, 2015 -Le Temps : La plus commune des fictions, puf, 2012

Chercheur en philosophie
Chercheur en philosophie

Dorothée Legrand est chercheur en philosophie (Archives Husserl, CNRS-ENS) et psychanalyste. Depuis 2014, elle organise et anime le séminaire « Articulations philosophiques et psychanalytiques » à l’École normale supérieure. Elle exerce la psychanalyse en libéral à Montreuil, ainsi qu’au Centre d’accueil psychanalytique pour adultes d’Orly (Capao). BIBLIOGRAPHIE -Écrire l’absence. Au bord de la nuit, Hermann Psychanalyse, 2019

Philosophe

Simon Lemoine est philosophe, enseignant et chercheur au laboratoire Métaphysique allemande et philosophie pratique de l’université de Poitiers. Il est membre du laboratoire de recherche Métaphysique allemande et philosophie pratique  de l’université de Poitiers. Spécialiste de Foucault, ses travaux portent sur les dispositifs du pouvoir, les micro-violences, l’identité, le travail, l’éducation et les inégalités.

Professeure en études du genre
Professeure en études du genre

Eléonore Lépinard est professeure en études de genre à l’Institut des Sciences Sociales de l’Université de Lausanne où elle dirige le Centre en études genre. Elle est titulaire d’un doctorat en sociologie de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Paris) et  a enseigné la science politique à l’Université de Montréal avant de rejoindre L’université de Lausanne. Ses recherches portent sur les mouvements et la théorie féministe, l’intersectionnalité et le genre et le droit. Elle a récemment publié plusieurs livres: sur les reconfigurations  politiques et théoriques des mouvements féministes contemporains liées à l’intersectionnalité (Feminist Trouble. Intersectional Politics in Post-Secular Times, Oxford 2020 disponible en accès libre ), sur les théories féministes (Pour lintersectionnalité avec Sarah Mazouz, Anamosa 2021 et Les théories en études de genre, avec Marylène Lieber, La Découverte 2020). Elle a également co-dirigé récemment trois ouvrages: Genre et islamophobie en Europe (avec Oriane Sarrasin et Lavinia Gianettoni, ENS editions 2021), Transforming Gender Citizenship. The irresistible rise of gender quotas in Europe (avec Ruth Rubio-Marin, Cambridge University Press, 2018) et Intersectionality in Feminist and Queer Movements: Confronting Privileges (avec Elizabeth Evans Routledge 2020).  

Sociologue

Philippe Liotard est sociologue et épistémologue au Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation dans le Sport (L-VIS) de l’Université Claude Bernard-Lyon 1. Il est chargé de mission Égalité-Diversité de l’Université. Il écrit sur le corps et ses transformations, depuis l’éducation jusqu’aux modifications touchant à la chair. Il intervient en matière de formation dans les domaines de prévention liés au dopage, aux violences sexuelles, sexistes et homophobes, aux discriminations liées au corps. Après avoir été à l’origine de la revue Quasimodo en 1996, il crée en 2016 L’Inqualifiable, une revue en ligne qui met le corps au centre de ses questionnements. Il partage quelques réflexions sur les modifications contemporaines du corps sur le blog Bodies in Process/Corps en chantier .  

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...