Les intervenants

Polytechnicien et philosophe
Polytechnicien et philosophe

Jean-Pierre Dupuy est ingénieur général des Mines, professeur émérite de philosophie sociale et politique à l'Ecole Polytechnique et professeur de sciences politiques à l'université Stanford en Californie. Il est membre de l'Académie des Technologies et président de la Commission d'éthique et de déontologie de l'Institut de Radioprotection et de Sécurité Nucléaire. Il est aussi directeur des recherches d'Imitatio à San Francisco et Chevalier de la Légion d’Honneur.

Sociologue

Alain Ehrenberg est sociologue, directeur de recherches émérite au CNRS. Ses recherches portent sur les transformations de la liberté et de l'égalité par les idées, valeurs et normes de l'autonomie à travers le vaste domaine de la « santé mentale ». Elles visent à mettre en lumière les nouvelles articulations entre le commun et le chacun quand nos sociétés sont entrées dans le régime de l’existence individuelle de masse. Il crée en 1995 le groupement de recherche "Psychotropes, Politique, Société" au CNRS, puis le CESAMES (Centre de recherche psychotropes, santé mentale, société) en 2001, qui associe le CNRS, l’INSERM et l’université Paris Descartes.    

Philosophe

Michel Erman est écrivain, romancier et philosophe ainsi que professeur de poétique à l’Université de Bourgogne - UFR de lettres et de philosophie. Il a enseigné à l’Université de Moncton au Canada et à Universidade de São Paulo au Brésil. Il est spécialiste de Proust auquel il a consacré plusieurs ouvrages. L’éthique est son principal champ de recherche philosophique, plus particulièrement la question de la réciprocité dans les rapports et les liens humains.

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Maurizio Ferraris est professeur de philosophie à l’université de Turin, où il est aussi président du LabOnt (Laboratoire d’Ontologie) et du Centre d’Ontologie Théorique et Appliquée (CTAO). Il a été membre du Käte Hamburger Kolleg “Recht als Kultur” (Bonn) et membre honoraire du Center for Advanced Studies of South East Europe (Rijeka) et du Internationales Zentrum Für Philosophie NRW. Il a également été membre du Italian Academy for Advanced Studies in America et de l'Alexander von Humboldt Stiftung. Il a été directeur d’études du Collège International de Philosophie et professeur invité dans l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris) aussi bien que dans d’autres universités européennes et américaines. Il est chroniqueur au quotidien La Repubblica et directeur du Rivista di Estetica, Critique, Circulo Hermenéutico editorial et Revue francophone d’esthétique. Il est auteur d’environ cinquante livres, qui ont été traduits en plusieurs langues. Ses recherches, qui portent sur l’esthétique, l’herméneutique et l’ontologie sociale, lui ont permis d’associer son nom à la théorie de la Documentalité et à celle du Nouveau Réalisme Contemporain.

Philosophe

Eric Fiat est professeur agrégé en philosophie, enseignant-chercheur, et professeur à l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée. Il est directeur adjoint du laboratoire labellisé LIPHA PE (laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt-Paris-Est), et membre du conseil scientifique du Département de recherche en bioéthique du collège des Bernardins. Il est spécialisé en philosophie morale et éthique appliquée (éthique médicale et éthique du travail social). Depuis 2011, il est membre du comité de rédaction des revues Éthique et Approches.

Franck Fischbach est professeur en philosophie allemande moderne et contemporaine à l’université de Strasbourg et membre du Centre de recherches en philosophie allemande et contemporaine. Ses recherches récentes en philosophie sociale s’orientent vers une tentative d’articulation entre critique du travail et écologie sociale. Sa dernière publication est un livre intitulé "Après la production. Travail, nature et capital" paru chez Vrin en septembre 2019.

Philosophe, plasticien et écrivain
Philosophe, plasticien et écrivain

Alain Fleischer est cinéaste, photographe, plasticien et écrivain français. Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, il a enseigné à l’Université de Paris III et dans diverses écoles d’art, de photographie et de cinéma dont l’IDHEC/FEMIS à Paris. Il est Doctor honoris causa de l’Université du Québec à Montréal, et de l’Université européenne des Sciences humaines de Vilnius, en Lituanie. Lauréat du Prix de Rome, il a séjourné à la Villa Médicis de 1985 à 1987. Sur mission du ministère de la Culture, il a conçu et piloté le projet du Fresnoy-Studio national des arts contemporains, dont il est directeur depuis l’ouverture en octobre 1997. Auteur et réalisateur de plus de trois cent cinquante films, qui ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux : Cannes, Berlin, Rotterdam, Hyères, New York, Londres, Venise, etc. et deux fois primés au Festival International du Film sur l’Art de Montréal. Six rétrospectives de l’œuvre cinématographique ont été organisées à ce jour. L’œuvre d’artiste et de photographe est régulièrement montrée dans de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger, dans des galeries et musées, dont plusieurs rétrospectives au Centre National de la Photographie, à la Maison européenne de la photographie et au Centre Pompidou à Paris, ainsi qu’à Moscou, l’exposition : Un monde éclairé par les images à la Maison de la Photographie. Il a conçu les films et la scénographie pour les spectacles EAU de Carolyn Carlson, ainsi que Les Ecrans du temps de Daniel Dobbels, avec qui il a souvent collaboré. Il a réalisé films et scénographie pour les opéras La confession impudique de Bernard Cavanna, et I.D. d’Arnaud Petit, dont il a écrit le livret. Alain Fleischer a représenté la France à la Biennale internationale de Sydney (Australie), Biennale internationale de Kwang-ju (Corée), à la Biennale internationale de La Havane (Cuba) dans l’exposition Sporting Life, à l’occasion des Jeux Olympiques au Museum of Contemporary Art de Sydney. Il a publié une cinquantaine d’ouvrages de littérature : romans, recueils de nouvelles, essais sur la photographie et sur le cinéma. Alain Fleischer a intensifié au cours des dernières années son activité d’écrivain.

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Cynthia Fleury est enseignant - chercheur en philosophie politique et psychanalyste. Professeur à l'École des mines (PSL/Mines-ParisTech) et à l'American University of Paris, chercheur au Laboratoire Conservation des Espèces, Restauration et Suivi des Populations, Muséum National d’Histoire Naturelle (UMR7204 CNRS-MNHN-UPMC). Elle travaille sur les outils de la régulation démocratique. Elle est membre du Comité consultatif national d'éthique et membre fondateur du réseau européen des femmes philosophes de l’Unesco. En tant que psychanalyste, elle est marraine d’ICCARRE (protocole d’intermittence du traitement du Sida) et membre de la cellule d’urgence médico-psychologique du SAMU (CUMP-Necker). Depuis 2016 elle dirige la chaire de philosophie à l'Hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP/Paris et ENS). Elle tient également, depuis 2003, une tribune libre hebdomadaire dans le journal l'Humanité.  

Michaël Fœssel est professeur à l’École polytechnique, il est également conseiller à la direction de la revue Esprit et dirige depuis 2014 la collection l'Ordre philosophique  aux éditions du Seuil avec Jean-Claude Monod. Son travail actuel porte sur le sens et les risques de l'expérience démocratique.

Tout comme Jacques Mayol, dont Luc Besson fit en 1988 le héros de son Grand Bleu, c’est enfant que le monégasque Pierre Frolla a attrapé le virus de la plongée. Dans le sillage d’un père qui fut membre de l’équipe nationale de chasse sous-marine, la stimulation d’un frère à ses côtés pour pousser toujours un peu plus loin le challenge, Pierre grandit palmes aux pieds, la Méditerranée comme terrain de jeu et d’exploration. Recordman du monde de plongée en apnée statique en 1990 et membre de l’équipe de France d’apnée A.I.DA, Claude Chapuis est à l’origine des premières compétitions et embarque le jeune homme prometteur dans l’aventure. En 1999, Pierre Frolla devient recordman du monde en Immersion Libre. Il s’agit de descendre seul, sans rien, ni palmes, ni masque, à la seule force de ses bras. Une des trois disciplines de compétition de la plongée en apnée. En 2004, il obtient son quatrième record mondial dans la catégorie «Poids Variable», discipline extrême que les images du Grand Bleu ont fait connaître au grand public. Lesté par une gueuse de plomb, la remontée s’effectue à la seule force des membres. Il atteint 123 mètres, profondeur vertigineuse où seul un corps entraîné peut supporter la pression (13 kg par cm2) et un mental d’acier, les sensations qui l’accompagnent. La grande émotion. En 2002, il décide de se consacrer à l’enseignement de sa passion dans une école qu’il crée à Monaco, L’école Bleue, et au tournage de documentaires.

Professeur, doyen du département de « Philosophie, Art et Pensée critique » et directeur des études à l’European Graduate School.

Philosophe

Markus Gabriel est un philosophe allemand. Après avoir consacré sa thèse à l’idéaliste allemand Schelling, il enseigne successivement à la New School for Social Research de New York, à l’université de Bonn et à Berkeley, en Californie. Spécialiste de la théorie de la connaissance et de la philosophie contemporaine, il défend l’idée d’un « nouveau réalisme » et revendique une volonté de rupture dans l’histoire de la pensée pour mieux appréhender la singularité de notre époque.

Informaticien et philosophe
Informaticien et philosophe

Informaticien et philosophe, Jean-Gabriel Ganascia est professeur à la faculté des sciences de Sorbonne Université. Ses œuvres portant majoritairement sur les thèmes de l’intelligence artificielle et ses enjeux, il s’est intéressé lors de sa carrière aux domaines de l’éthique computationnelle, à la fusion symbolique des données, à l’apprentissage machine et au versant littéraire des humanités numériques. Suite à des études d’ingénieur et de philosophie, il soutient une thèse de docteur ingénieur en 1983 sur les “systèmes à base de connaissances” avant de présenter une thèse d’État en 1987 sur l’apprentissage symbolique automatique. Créateur et directeur du Programme de Recherches Coordonnées “Sciences cognitives” pour le ministère de la Recherche, Jean-Gabriel Ganascia est aussi à l’origine du Groupement d’Intérêt Scientifique “Sciences de la cognition” du ministère de la Recherche, du CNRS, du CEA, de l’INRIA et de l’INRETS. Il est, depuis 2016, le président du Comité d’éthique du CNRS et son œuvre Le mythe de la Singularité reçoit en 2017 le prix Roberval grand public avec la mention spéciale de “coup de cœur des médias”.

Philosophe

Marie Garrau est maîtresse de conférences en philosophie sociale et politique à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et chercheuse à l'Institut de sciences juridique et philosophique de la Sorbonne. Ses recherches portent sur les théories contemporaines de la justice et de la reconnaissance, les éthiques du care et la théorie critique et la théorie féministe. Elle a notamment publié Care et attention (PUF, 2014) et Politiques de la vulnérabilité (CNRS Editions, 2018). Marie Garrau a aussi co-dirigé plusieurs ouvrages collectifs, dont: La liberté négative. Usages et critiques, avec Delphine Prévost (Hermann, 2018); et Politiser le care? Perspectives sociologiques et philosophiques, avec Alice Le Goff (Le Bord de l'Eau, 2012). Le Prix 2019 des Rencontres Philosophiques de Monaco a été décerné à son ouvrage Politiques de la vulnérabilité, CNRS Éditions, 2018.  

Philosophe

Christian Godin est agrégé de philosophie et docteur en lettres et professeur émérite de philosophie à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Outre, les sept volumes de son imposant travail encyclopédique sur le concept de totalité : La Totalité en six volumes, il a publié de nombreux ouvrages à portée pédagogique, ainsi que des essais sur le monde et la société d'aujourd'hui.

Philosophie

Benoît Goetz est spécialiste de philosophie contemporaine et membre du laboratoire lorrain de sciences sociales et du réseau international PhilAU. Maître de conférences en philosophie à l'Université de Metz, il co-dirige la revue semestrielle en ligne de philosophie et de sciences humaines Le Portique.

Sociologue

Anne Gotman est sociologue, directrice de recherche émérite au Centre de recherche sur les liens sociaux de l’université Paris Descartes et du CNRS. Ses domaines de recherche sont la sociologie de la famille et du lien social, de la transmission, de l’héritage, des relations intergénérationnelles et du vieillissement ; mais également l'habitat et les stratégies résidentielles, les formes publiques et privées de l'hospitalité. Plus récemment, Anne Gotman a publié des ouvrages sur la religion et la sociologie des croyances intimes, sur les pratiques du corps et de l'identité, et sur les personnes volontairement sans enfant.

Philosophe

Donatien Grau est philosophe, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé des Lettres, diplômé de l’Institut d’Études Politiques de Paris, docteur en littérature française et comparée de l’université Paris-Sorbonne et docteur de philosophie de l’université d’Oxford. Conservateur invité au Getty Museum, à Los Angeles, il est également conseiller pour l’espace à but non lucratif de la Fondation d’Azzedine Alaïa, la Galerie, et conseiller pour les programmes contemporains du musée d’Orsay. Co-directeur de la collection Figures aux éditions Grasset, il est membre des comités de rédactions des revues Commentaire et La Règle du Jeu. Il reçoit en 2013 le Prix François-Victor Noury de l’Institut de France.

Historienne

Nancy L. Green est historienne spécialisée dans l'histoire comparée des migrations contemporaines. Elle est directrice d'études à l’EHESS, où elle est membre du Centre de Recherches Historiques. Dans son ouvrage Repenser les migrations, elle définit la méthode comparative c'est-à-dire le fait de repenser les migrations à travers trois aspects que sont: les métaphores du passé, les femmes qui étaient jusque-là ignorées dans les études migratoires, et enfin la comparaison à différentes échelles. 

Professeur émérite à l'université Paris IV-Sorbonne, où il a occupé successivement les chaires d'histoire de la philosophie moderne et de métaphysique. Spécialiste de Descartes et grand lecteur de Proust, il est l’auteur d’une œuvre considérable, portant entre autre sur les métaphysiques de la subjectivité, l’éthique, l’esthétique et la morale.

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...