Les intervenants

Sportif

Tout comme Jacques Mayol, dont Luc Besson fit en 1988 le héros de son Grand Bleu, c’est enfant que le monégasque Pierre Frolla a attrapé le virus de la plongée. Dans le sillage d’un père qui fut membre de l’équipe nationale de chasse sous-marine, la stimulation d’un frère à ses côtés pour pousser toujours un peu plus loin le challenge, Pierre grandit palmes aux pieds, la Méditerranée comme terrain de jeu et d’exploration. Recordman du monde de plongée en apnée statique en 1990 et membre de l’équipe de France d’apnée A.I.DA, Claude Chapuis est à l’origine des premières compétitions et embarque le jeune homme prometteur dans l’aventure. En 1999, Pierre Frolla devient recordman du monde en Immersion Libre. Il s’agit de descendre seul, sans rien, ni palmes, ni masque, à la seule force de ses bras. Une des trois disciplines de compétition de la plongée en apnée. En 2004, il obtient son quatrième record mondial dans la catégorie «Poids Variable», discipline extrême que les images du Grand Bleu ont fait connaître au grand public. Lesté par une gueuse de plomb, la remontée s’effectue à la seule force des membres. Il atteint 123 mètres, profondeur vertigineuse où seul un corps entraîné peut supporter la pression (13 kg par cm2) et un mental d’acier, les sensations qui l’accompagnent. La grande émotion. En 2002, il décide de se consacrer à l’enseignement de sa passion dans une école qu’il crée à Monaco, L’école Bleue, et au tournage de documentaires.

Philosophe

Markus Gabriel est un philosophe allemand. Après avoir consacré sa thèse à l’idéaliste allemand Schelling, il enseigne successivement à la New School for Social Research de New York, à l’université de Bonn et à Berkeley, en Californie. Spécialiste de la théorie de la connaissance et de la philosophie contemporaine, il défend l’idée d’un « nouveau réalisme » et revendique une volonté de rupture dans l’histoire de la pensée pour mieux appréhender la singularité de notre époque.

Philosophe

Christian Godin est agrégé de philosophie et docteur en lettres, il  a été maître de conférences  à l'université Blaise-Pascal de Clermont-Ferrand. Outre, les sept volumes de son imposant travail encyclopédique sur le concept de totalité : La Totalité en six volumes, il a publié de nombreux ouvrages à portée pédagogique, ainsi que des essais sur le monde et la société d'aujourd'hui.

Sociologue

Anne Gotman est sociologue, directrice de recherche émérite au Centre de recherche sur les liens sociaux de l’université Paris Descartes et du CNRS. Ses domaines de recherche sont la sociologie de la famille et du lien social, de la transmission, de l’héritage, des relations intergénérationnelles et du vieillissement ; mais également l'habitat et les stratégies résidentielles, les formes publiques et privées de l'hospitalité. Plus récemment, Anne Gotman a publié des ouvrages sur la religion et la sociologie des croyances intimes, sur les pratiques du corps et de l'identité, et sur les personnes volontairement sans enfant.

Philosophe

Donatien Grau est ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé des Lettres, diplômé de l'Institut d'Études Politiques de Paris, docteur en littérature française et comparée de l'université Paris-Sorbonne et docteur de philosophie de l'université d'Oxford. Conservateur invité au Getty Museum, à Los Angeles, il est également conseiller d'Azzedine Alaïa pour son espace à but non lucratif, la Galerie. Co-directeur de la collection Figures aux éditions Grasset, il est membre des comités de rédactions des revues Commentaire et La Règle du Jeu. Il reçoit en 2013 le Prix François-Victor Noury de l’Institut de France.

Philosophe

Professeur émérite à l'université Paris IV-Sorbonne, où il a occupé successivement les chaires d'histoire de la philosophie moderne et de métaphysique. Spécialiste de Descartes et grand lecteur de Proust, il est l’auteur d’une œuvre considérable, portant en autre sur les métaphysiques de la subjectivité, l’éthique, l’esthétique et la morale.

Philosophe

Frédéric Gros est philosophe et professeur de philosophie politique à l'Institut d'Études Politiques de Paris. Spécialiste de Michel Foucault, ses recherches portent sur la philosophie française contemporaine, les fondements du droit de punir, les problématiques de la guerre et de la sécurité, l’éthique du sujet politique (à travers notamment le problème obéir / désobéir).

Philosophe

Philippe Grosos est philosophe et professeur à l’université de Poitiers depuis 2011, où il dirige le département de philosophie depuis 2014. Ses thèmes de recherche généraux se concentrent sur l’idéalisme allemand, la phénoménologie, et l’esthétique.

Philosophe

Xavier Guchet est professeur de philosophie à l'université de technologie de Compiègne (UTC)  et chercheur au Laboratoire connaissance, organisation et systèmes techniques (COSTECH - EA 2223) Il s'est spécialisé dans l'étude des enjeux épistémologiques et éthiques des nouvelles technologies, s'intéressant aujourd'hui aux technologies du séquençage des génomes et de l'analyse des biomolécules qui accompagnent l'essor de la médecine personnalisée.

Linguiste

Claude Hagège est linguiste. Il enseigne en tant que directeur d’Études en linguistique structurale à l’École Pratique des Hautes Étude. Il a longtemps été professeur titulaire de la chaire de théorie linguistique au Collège de France. Considérant que l'enseignement de la linguistique ne pouvait se passer d'une approche in situ, il effectue une série de missions à l'étranger: Afrique sub-saharienne, Extrême-Orient, Europe occidentale, Réserves Indiennes d'Amérique du Nord, monde arabophone, Iles de Micronésie, etc., ce qui n'exclut pas les recherches sur les parlers régionaux. Ses thèmes de recherches portent sur la linguistique générale, la typologie, la sociolinguistique et les domaines linguistiques particuliers. Ses activités et responsabilités scientifiques prennent la forme de multiples conférences et sessions d’enseignement en tant que professeur invité en France et à l’étranger, elles consistent aussi à assumer le rôle de président d’associations et de comités scientifiques, comme celui de la Société́ de Linguistique de Paris, ainsi que le rôle de directeur, rapporteur, ou membre de jury de thèses de doctorat consacrées à diverses langues des cinq continents et à de nombreuses problématiques théoriques en linguistique moderne. Ses livres sont traduits dans un grand nombre de langues. Il est officier de la Légion d'honneur, Médaille d'or du CNRS, chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres et officier de l'ordre des Palmes académiques.

Auteur et rabbin

Delphine Horvilleur est auteur et rabbin. Elle a d’abord étudié la médecine en Israël à The Hebrew university of Jerusalem avant de travailler plusieurs années comme journaliste à la rédaction de France 2, en Europe et au Proche Orient. Elle intègre ensuite le Hebrew Union College à New York où elle est ordonnée rabbin en 2008, puis rejoint l'équipe rabbinique du Mouvement juif libéral de France  (MJLF). Elle a siégé de 2012 à 2014 au Conseil national du sida et des hépatites virales (CNS). Elle est directrice de la rédaction du magazine Tenou'a, et a fait l'objet d'un documentaire, Delphine Horvilleur, Madame le rabbin.

Journaliste

est journaliste, directeur de rédaction de l’hebdomadaire Le Nouvel Observateur de 2011 à 2014, il est actuellement directeur de la rédaction et de la publication du quotidien Libération.

Philosophe

Denis Kambouchner est philosophe et historien de la philosophie. Il enseigne l’histoire de la philosophie moderne à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne. Spécialiste de Descartes à qui il a consacré plusieurs ouvrages et dont il dirige l’édition des œuvres complètes en Pléiade. Il est aussi engagé de longue date dans une réflexion sur les problèmes de la culture et de l’éducation.

Philosophe, dramaturge et metteur en scène
Philosophe, dramaturge et metteur en scène

Mériam Korichi, agrégée et docteur en philosophie, est dramaturge, metteur en scène et écrivain. Elle a publié des travaux consacrés à Spinoza, à Andy Warhol, à Shakespeare, à Albert Camus, à Charles Baudelaire, à l’esthétique et à l’éthique contemporaines. Elle a notamment travaillé à la Comédie-Française, à l’Opéra Comique et aux Bouffes du Nord. Elle a dernièrement mis en scène Les Acteurs de bonne foi de Marivaux à la Frick Collection à New York. Elle écrit régulièrement sur le travail d'artistes contemporains. Interrogeant les frontières entre ses différents domaines d'activité, la philosophie, le théâtre et l'art contemporain, elle a conçu en 2010 un format d'événement nocturne, Nights of philosophy, rassemblant philosophes et artistes, qu'elle a créé depuis à Paris, à Londres, à Berlin, à New York, à Helsinki, à l'UNESCO.

Psychanalyste

Julia Kristeva est philologue, écrivain, psychanalyste, professeur émérite à l’université Paris 7 - Diderot et membre titulaire de la Société Psychanalytique de Paris. Elle est membre honoraire de l'Institut universitaire de France et fondatrice du centre Roland Barthes. Elle a participé à plusieurs groupes de recherches dont celui de la revue d'avant-garde Tel Quel fondée en 1960 par Philippe Sollers, aujourd’hui L’Infini  éditée chez Gallimard. Elle a créé le prix Simone de Beauvoir pour la liberté des Femmes en 2008 décerné à une personne ou une association, à une œuvre ou une action qui, partout dans le monde défend et fait progresser la liberté des femmes, jamais définitivement acquise. Docteur Honoris Causa de nombreuses universités aux États-Unis, au Canada et en Europe où elle enseigne régulièrement. Commandeur de la Légion d’Honneur (2015), Commandeur de l'Ordre du Mérite (2011), première lauréate en décembre 2004 du Prix Holberg (créé par le gouvernement de Norvège pour remédier à l'absence des sciences humaines dans le palmarès du Nobel), elle a obtenu le Prix Hannah Arendt en décembre 2006 et le prix Vaclav Havel en 2008.

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Hélène L’Heuillet est philosophe, maître de conférence habilitée à diriger des recherches en philosophie politique et éthique à l’université Paris IV-Sorbonne depuis 2002, après avoir enseigné dans l’enseignement secondaire comme professeur agrégée. Ses travaux portent sur le lien social et la violence et sa réflexion se situe à la lisière de la philosophie et des sciences sociales, notamment de la psychanalyse. Depuis 2008, elle est également psychanalyste, praticienne en cabinet privé et membre de l’Association lacanienne internationale (ALI). Elle est membre du comité de rédaction et de lecture de nombreux magazines dont Raison publique,  Les études philosophiques, Cités, ou encore Le Journal français de psychiatrie.

Philosophe

Guillaume le Blanc est philosophe et professeur de philosophie à l'université Paris Est Créteil où il est titulaire de la chaire de « philosophie pratique » après avoir été professeur de philosophie à l’université Bordeaux-Montaigne jusqu'en 2015. Son travail porte essentiellement sur la question de la « critique sociale ». Il étudie plus spécifiquement les limites complexes qui distinguent précarité, exclusion, vie décente et normalité. Il explore la créativité des vies ordinaires comme réinvention des normes.  

Philosophe

Simon Lemoine est philosophe, enseignant et chercheur au laboratoire Métaphysique allemande et philosophie pratique de l’université de Poitiers. Il est membre du laboratoire de recherche Métaphysique allemande et philosophie pratique  de l’université de Poitiers. Spécialiste de Foucault, ses travaux portent sur les dispositifs du pouvoir, les micro-violences, l’identité, le travail, l’éducation et les inégalités.

Sociologue

Philippe Liotard est sociologue et épistémologue au Laboratoire sur les Vulnérabilités et l’Innovation dans le Sport (L-VIS) de l’Université Claude Bernard-Lyon 1. Il est chargé de mission Égalité-Diversité de l’Université. Il écrit sur le corps et ses transformations, depuis l’éducation jusqu’aux modifications touchant à la chair. Il intervient en matière de formation dans les domaines de prévention liés au dopage, aux violences sexuelles, sexistes et homophobes, aux discriminations liées au corps. Après avoir été à l’origine de la revue Quasimodo en 1996, il crée en 2016 L’Inqualifiable, une revue en ligne qui met le corps au centre de ses questionnements. Il partage quelques réflexions sur les modifications contemporaines du corps sur le blog Bodies in Process/Corps en chantier .  

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

Le temps de la conversation
Mercredi 7 et jeudi 8 juin 2017