Les intervenants

Journaliste

Sylvain Bourmeau est journaliste. Il est producteur de l'émission La Suite dans les idées sur France Culture et professeur à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales. Il a été directeur adjoint de la rédaction des Inrockuptibles et de Libération, et a participé à la création de Mediapart et de PolitixEn janvier 2018, il lance avec Raphaël Bourgois AOC Analyse, Opinion, Critique, un média payant numérique qui propose chaque jour des textes longs sur des sujets culturels ou sociétaux, à savoir une Analyse, une Opinion et une Critique d'auteurs variés par jour, un grand entretien d'idées ou de parcours biographique le samedi, et un texte littéraire inédit le dimanche. 

Historien d'art et critique d'art
Historien d'art et critique d'art

Nicolas Bourriaud est commissaire d'exposition, historien de l'art et critique d'art spécialisé dans l'art contemporain. Il a exporté sur la scène internationale ses théories de l’art, notamment son concept d’esthétique relationnelle. Il a contribué régulièrement à de nombreux magazines dont New Art International, Artstudio, Opus international, Flash Art international, Art press, Beaux-Arts magazineetc. Il a co-fondé la société Perpendiculaire, et en 1995 la revue éponyme, et la revue Documents sur l'art. Avec Jérôme Sans, il fonde et dirige le Palais de Tokyo de 2000 à 2006. Il a également été conservateur pour l’art contemporain à la Tate Britain, et professeur à l’université de Venise. Il a occupé la fonction de chef de l'Inspection de la création artistique au Ministère de la Culture et de la Communication, et dirigé de 2011 à 2015, l'École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris ENSBA. Il est chef du projet du futur centre d’art contemporain Montpellier Métropole/Moco, qu’il pilotera et qui sera couplé avec deux autres institutions : l'École des beaux-arts de Montpellier et La Panacée dont il est l’actuel directeur.

Philosophe et critique d'art
Philosophe et critique d'art

Fabienne Brugère est philosophe et critique d’art. Elle est spécialiste en esthétique, en philosophie de l'art, en histoire de la philosophie moderne, morale et politique. Elle a été professeur à l'université Bordeaux-Montaigne et vice-présidente déléguée aux relations internationales de cette université. Elle titulaire de la chaire de philosophie des arts modernes et contemporains et enseigne à l'université Paris 8 depuis septembre 2014.Elle codirige aux puf avec Anne Sauvagnargues la collection Lignes d'art et Care studies  avec Claude Gautier, et aux Éditions Le Bord de l'eau Diagnostics  avec Guillaume Le Blanc. Elle est Chevalier de la Légion d'honneur depuis avril 2015.

Monique Canto-Sperber est philosophe. Spécialiste de Platon et de philosophie antique, ses travaux sont consacrés à la philosophie morale et politique contemporaines ainsi qu’à la réflexion sur les aspects sociaux et éthiques des sciences d’aujourd’hui. Directrice de l’École normale supérieure de 2005 à 2012, elle a aussi dirigé le système PSL jusqu'en 2014. Elle a siégé dans plusieurs comités et instances de réflexion dont la présidence de la commission de philosophie du Centre national des Lettres de 2001 à 2004, la vice-présidente du Comité Consultatif national d’Éthique de 2005 à 2007, elle est également membre du COMETS Comité d’éthique des sciences du CNRS de 1998 à 2001, et membre du conseil d’administration de la Bibliothèque nationale de France de 2000 à 2003. Elle est aujourd'hui directrice de l'équipe "Philosophie morale et normative" dans le Centre de recherches république des savoirs (ENS/Collège de France) Elle a créé en 1993 la collection Philosophie morale, suivie de Questions d’éthique en 2000 aux Presses Universitaires de France. Elle a reçu plusieurs prix universitaires et est officier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre du mérite et chevalier des Arts et Lettres.

Sociologue

Antonio Casilli est sociologue, maître de conférences en humanités numériques à Télécom ParisTech et chercheur associé au LACI-IIAC (École des Hautes Etudes en Sciences Sociales). Ses recherches portent sur les libertés fondamentales à l'heure du numérique (vie privée, travail, liberté d'expression, santé). Il coordonne depuis 2007 des projets de recherche sur les réseaux sociaux et les usages numériques en Europe, Asie et Amérique du Sud. Il s’occupe alternativement de méthodologies avancées de la recherche en sciences sociales et a été longtemps un chroniqueur régulier sur France Culture ainsi que dans divers autres médias.

De l'Académie Française
De l'Académie Française

Barbara Cassin, directrice de recherches au Centre National de la Recherche Scientifique, est philologue et philosophe, spécialiste de philosophie grecque. Elle travaille sur ce que peuvent les mots. Ses recherches portent notamment sur la rhétorique, la sophistique, la psychanalyse, ainsi que sur le rapport à la langue et à la traduction. Son Vocabulaire Européen des Philosophies, Dictionnaire des intraduisibles est en cours de traduction dans une douzaine de langues.Chevalier de la Légion d'honneur, elle a reçu en 2012 le grand prix de philosophie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, et en 2015 le French Voices Grand Prize pour la traduction américaine de La Nostalgie. En Mai 2018, elle est la neuvième femme à avoir été élue à l'Académie française.Elle est commissaire d'une exposition au MuCEM, le nouveau musée de l'Europe et des civilisations de Marseille, intitulée "Après Babel, traduire" (déc. 2016-mars 2017), qui se déclinera à la Fondation Bodmer, Genève de décembre 2017 à mars 2018, dont l'ambition est de montrer comment ce que nous appelons "notre" civilisation s'est constituée via la traduction, et qui voudrait proposer avec la traduction, comme savoir-faire avec les différences, l'apprentissage d'une nouvelle citoyenneté.

Vincent Cespedes est un philosophe et un essayiste français. Entre l'intime et le politique, sa pensée s'organise autour de trois axes: la création de sens, la quête de l'efficience interpersonnelle et la critique sociale. Il intervient également dans les nombreux débats sur la citoyenneté, la prospective, l'amélioration des organisations et des pratiques professionnelles, tant dans le monde hospitalier qu'en entreprise, ou pour les grandes écoles, les institutions et les associations.Il a dirigé la collection Philosopher des Éditions Larousse de 2008 à 2011. En parallèle de cette expérience éditioriale, il travaille sur de nouveaux moyens de performance pour la philosophie tels que les conférences Philobarrio, mais aussi le Jeu du Phénix. Il fonde en 2014 la société Matkaline, destinée à doter sa philosophie de nouveaux moyens de performance, autre que les livres et les conférences, notamment avec des ateliers interactifs et des applications innovantes pour smartphones et tablettes numériques.

Professeur de philosophie
Professeur de philosophie

Marianne Chaillan enseigne la philosophie au lycée Saint-Joseph de la Madeleine, à Marseille. Elle est également chargée de cours en éthique appliquée au département de philosophie d’Aix-Marseille Université.

Catherine Chalier est professeur émérite à l’université Paris Ouest Nanterre-La Défense et membre de l'Institut de Recherches Philosophiques (IRePh). Spécialiste de l'œuvre d'Emmanuel Levinas, ses thématiques de recherche sont la philosophie morale, la métaphysique et la phénoménologie. Elle a publié plusieurs ouvrages qui explorent le lien entre la philosophie et la source hébraïque de la pensée.

Journaliste et présentatrice de télévision
Journaliste et présentatrice de télévision

Claire Chazal est journaliste et présentatrice de télévision. Diplômée de HEC (Hautes Études Commerciales) et titulaire d’un DEA d’économie à l’Université Panthéon-Assas. Après avoir travaillé pour Antenne 2, Europe 1 et d’autres chaînes télévisées, elle est recrutée par TF1 qui désire une présence plus féminine à l’écran et présente pendant 24 ans le journal de 20 heures. Elle présente actuellement trois émissions culturelles sur France 5, France 3 et France Info dont Entrée libre depuis 2016. Claire Chazal a reçu en 2004 la distinction de Chevalier de la Légion d’Honneur.

Edwige Chirouter est philosophe, maitre de conférences HDR à l'Université de Nantes et membre du CREN (Centre de Recherche en Education de Nantes). Spécialiste de Jean-Jacques Rousseau et des liens entre philosophie et littérature, elle applique désormais ses recherches à la pratique de la philosophie avant la Terminale et à l'école primaire en particulier.  Elle est titulaire de la Chaire UNESCO - « Pratiques de la philosophie avec les enfants : une base éducative pour le dialogue interculturel et la transformation sociale ».

Écrivaine

Hélène Cixous est une femme de lettres, écrivain-poète, dramaturge et angliciste française connue pour ses engagements féministes. Elle tient un séminaire au Collège international de philosophie depuis 1983 et a participé aux débuts de l'université Paris 8, au Centre national du livre, du Parlement international des écrivains et du comité anti-apartheid. Jacques Derrida la considéra comme le plus grand écrivain vivant de la langue française et ils organisent ensemble des colloques, ou encore des séminaires au Collège international de philosophie. Hélène Cixous publiera des essais sur plusieurs personnalités tels que Franz Kafka et Samuel Beckett. Son essai Le rire de la Méduse est considéré comme une oeuvre déterminante du féminisme moderne. Auteure d'une soixantaine d'ouvrages, parraine de la Société européenne des auteurs et traducteurs, elle est décorée en 1994 de la croix de la légion d'honneur et en 2016 reçoit le prix Marguerite Yourcenar.

Philosophe

Emanuele Coccia est philosophe. Chercheur d’origine italienne, il obtient son doctorat en philosophie médiévale à l’université de Florence. Après avoir enseigné à l’université de Buenos Aires et à l’université de Fribourg-en-Brisgau, il est aujourd’hui maître de conférences à l’École des hautes études en sciences sociales. Il est le lauréat du prix des Rencontres Philosophiques de Monaco 2017 pour son ouvrage La Vie des plantes. Une métaphysique du mélange, Éditions Payot & Rivages.

Anastasia Colosimo est enseignante en théologie politique à l’Institut d’études politiques de Paris. Elle a étudié le droit et la criminologie à la faculté Panthéon-Assas, et à Columbia University. Elle prépare actuellement une thèse sur le thème « Juger de la religion ? Droit, politique et liberté face au blasphème en démocratie ».

André Comte-Sponville est normalien, agrégé et docteur en philosophie, il a enseigné à l'Université Paris-1 Panthéon-Sorbonne durant de nombreuses années. Il a été membre du Comité consultatif national d'éthique de 2008 à 2016. Il se consacre désormais exclusivement à l'écriture et aux conférences qu'il donne en dehors de l'université. Il est membre du comité d'honneur de l'Association « pour le droit de mourir dans la dignité » et il est également docteur honoris causa de l'Université de Mons-Hainaut, en Belgique.

Chercheur et écrivain
Chercheur et écrivain

Michel Contat est chercheur, écrivain, cinéaste, critique littéraire et journaliste. Il est directeur de recherche émérite au CNRS, où il a fondé et animé l'équipe Sartre de l'Institut des textes et manuscrits modernes ITEM  et préside le Groupe d'études sartriennes G.E.S. Il a co-réalisé avec Alexandre Astruc le film Sartre par lui-même (1976). Il a édité dans la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard) les Œuvres romanesques (1982), le Théâtre complet (2005) de Jean-Paul Sartre et, en Folio, le volume de Sartre Un théâtre de situations (1973), et dans la collection Blanche, ses Écrits de jeunesse (1995). Il est nommé chevalier de l'ordre des Arts et Lettres en 2004 et la New York University lui a décerné en 2008 la Medal of Honor of the Center of French Civilization. 

Philosophe

Marc Crépon est philosophe, directeur de recherches aux Archives Husserl du Centre National de la Recherche Scientifique, directeur du département de philosophie de l’École Normale Supérieure (ENS) et fut directeur de l’École Doctorale transdisciplinaire de l’ENS Lettres-Sciences. Il travaille en philosophie morale et politique, avec pour fil conducteur la question de la violence. Il a publié de nombreux ouvrages traduits dans une dizaine de langues.

Réalisateur

Luc Dardenne est réalisateur. Licencié de philosophie, il est maître de conférences à l’université Libre de Bruxelles. Il travaille avec son frère Jean-Pierre Dardenne comme réalisateur. Après plusieurs documentaires sur la Wallonie et la Belgique (Le Chant du Rossignol 1978, Lorsque le bateau de Léon M. descendit la Meuse pour la première fois 1979), c’est avec leur troisième long-métrage La Promesse qu’ils connaissent un grand succès et acquièrent une reconnaissance internationale. Les frères Dardenne ont élaboré une œuvre cohérente et exigeante, en portant un regard neuf sur les conflits familiaux et sociaux sans jamais dévier de leurs convictions esthétiques, servies par un style concret épuré : caméra à l’épaule qui suit au plus près les visages et les corps, absence de plage musicale, silences et choix d’acteurs… Ils sont aujourd'hui considérés comme les grands représentants du cinéma social européen. Les frères Dardenne rejoignent le club restreint des cinéastes doublement palmés à Cannes avec Rosetta en 1999 et L’Enfant en 2005. Ils ont reçu le prix Robert-Bresson à la Mostra de Venise 2011 pour l'ensemble de leur œuvre.

Docteure en sciences sociales
Docteure en sciences sociales

Caroline Dayer est chercheuse et formatrice. Avant d’obtenir un doctorat à la faculté de psychologie et des sciences de l’éducation de l’université de Genève, elle a effectué un DEUG en sciences sociales à l'université de Paris 8 et le certificat de l’école doctorale lémanique en études de genre. Elle a également accompli un séjour scientifique à l’école normale supérieure et à l’école des hautes études en sciences sociales de Paris. Experte en prévention des violences et des discriminations, ses travaux portent sur les processus de socialisation et d'apprentissage, de stéréotypage et de stigmatisation, de mixité et d'égalité ainsi que sur les phénomènes d'injure et de (cyber) harcèlement. Auteur de différents ouvrages et articles scientifiques, elle conçoit aussi des outils pédagogiques et des dispositifs de formation, tout en participant à l’élaboration et à la consolidation de politiques publiques.

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

La Maison de la Philosophie
Vendrdi 7 et samedi 8 juin 2019