Table ronde // Philosophie de la naissance. Ce que « mettre au monde » veut dire.

Cet événement est intégré au cycle « Semaine PhiloMonaco »

Retrouver la captation de l'événement ici

L’homme est-il vraiment un « être-pour-la-mort », l’être qui se définit par cela même qu’il est le seul être à savoir qu’il va mourir ? Une large part de la philosophie l’a en effet pensé ainsi. Mais que changerait-on à la philosophie, et à la pensée en général, à la science, à la culture, si on envisageait l’homme comme le seul être qui sait qu’il né et qui doit sans cesse renaître, en lui-même et avec les autres, dans une infinie co-naissance ? Accoucher, dans ce cas, serait-il donner la vie ou, déjà, l’existence, à savoir la possibilité non pas d’être soi, réduit à son essence, mais de n’être soi qu’en naissant sans cesse à soi-même et à l’altérité ? A quelle dimension s’ouvrirait alors l’« être-femme », l’« être-qui-donne-naissance », qui met un être dans le monde et un monde dans un être ?

Intervenants

Chantal Birman

Sage-femme clinicienne

Chantal Birman est sage-femme clinicienne engagée dans la défense du droit des femmes, du droit des mères et de celui…

En lire plus

Isabelle Alfandary

Auteur et professeur

Professeur de littérature américaine et de théorie critique à l’Université Sorbonne Nouvelle, Isabelle Alfandary est l’auteur de plusieurs écrits relevant…

En lire plus

Frédéric Spinhirny

Directeur d'hôpital et philosophe

Diplômé de Sciences Po et ancien élève de l’Ecole des Hautes Etudes en Santé Publique, Frédéric Spinhirny exerce depuis plus…

En lire plus

En lire plus

Médiathèque

Vidéo

Philosophie de la naissance. Ce que « mettre au monde » veut dire

2h
Isabelle Alfandary | Frédéric Spinhirny | Bruno Carbonne | Chantal Birman
Partagez