Lectures // L’ivresse de la pensée

Cet événement est intégré au cycle « Semaine PhiloMonaco »

Lorsque, dans un symposium – Platon en porte témoignage – les Grecs « banquetaient », c’est-à-dire mangeaient, buvaient, discutaient de politique et de philosophie, s’embrassaient et plus encore, les conseils de « modération » n’avaient rien de « sanitaire », ne touchaient pas tellement la consommation même du vin, mais avaient plutôt une visée « dialectique », autrement dit invitaient à boire selon la mesure du bien parler et du bien penser – à boire assez pour égayer le langage et stimuler la pensée, en s’arrêtant juste avant que les vapeurs de l’alcool n’abrutissent l’esprit. Outre les yeux, l’ivresse peut-elle faire briller l’intelligence et la pertinence du philosophe, au lieu de les noyer ? Ou bien l’ivresse n’est-elle que celle de l’exercice même de la philosophie, lorsque, se déployant, s’affolant, s’illuminant, il parvient à « toucher » ce qui ne l’avait pas encore été, à penser ce qui n’avait pas encore été pensé ?  

 

Intervenants

Camille Riquier est professeur de philosophie et vice-recteur à la Recherche à l'Institut catholique de Paris, membre de la revue…

En lire plus

Géraldine Muhlmann

Philosophe et journaliste

Géraldine Muhlmann est philosophe et politiste. Agrégée de philosophie et de science politique, elle est professeur à l’université Paris 2…

En lire plus

Michaël Fœssel est professeur à l’École polytechnique, il est également conseiller à la direction de la revue Esprit et dirige…

En lire plus

Médiathèque

Vidéo

L’ivresse de la pensée

1h
Michaël Fœssel | Camille Riquier | Géraldine Muhlmann
Partagez