Avoir une voix

Retrouver la captation de l'événement ici
On peut ne pas avoir de voix: l’aphonie peut ĂȘtre occasionnelle, passagĂšre, ou chronique, si elle est provoquĂ©e par quelque maladie du larynx empĂȘchant les vibrations des cordes vocales, une paralysie due Ă  l’atteinte du nerf rĂ©current, un gonflement des ganglions lymphatiques bronchiques, un carcinome de l’Ɠsophage, des tumeurs du mĂ©diastin en gĂ©nĂ©ral – ou des causes neurologiques, psychiatriques, psychologiques. Mais lorsqu’on «on a une voix», on ne sait pas d’emblĂ©e si on a juste une voix – et pas deux, pour voter dĂ©mocratiquement – si on a voix au chapitre, si l’on est une voix, un reprĂ©sentant Ă©minent pouvant parler au nom de tous, et de la morale, ou bien si on a la voix de Tina Turner, la Callas ou Pavarotti. Ce qui semble plus Ă©vident, c’est que «nul n’a ma voix» – mais lĂ  encore l’ambiguĂŻtĂ© demeure: nul n’a la voix que j’ai, avec son timbre unique (marque absolue de mon «identité»), ou bien nul ne peut parler Ă  ma place? Pourquoi, par ailleurs, donne-t-on sa parole pour promettre, et sa voix pour Ă©lire – pour choisir un(e) candidat(e) qui fait des promesses? Et lorsqu’on parle – fort, bas, sottovoce – ce qui, muet, est dans ma tĂȘte, est-ce encore une «voix»? Quelle «langue» parle ma «voix intĂ©rieure»? Un vrai casse-tĂȘte, la voix (qui peut en outre ĂȘtre une «voix de tĂȘte»). La langue viendrait aprĂšs la parole, mais la parole suit-elle ou prĂ©cĂšde-t-elle la voix? A la parole va toute noblesse: mais la voix ne dit-elle pas plus que la parole? Parfois, on dirait que vis-Ă -vis de la parole, la voix joue Ă  en ĂȘtre une sorte d’inconscient: l’une exprime, explique, informe, exhorte, ordonne, supplie, fait taire, accuse, excuse, tandis que l’autre, malicieuse, peut la faire tourner en bourrique, la rend plus sincĂšre ou plus menteuse, la sacralise ou la ridiculise – par un simple bĂ©gaiement, une dĂ©bit trop rapide ou trop lent, un trĂ©molo, une fausse intonation, un bafouillage, une articulation ratĂ©e, une enrouement bien ou mal venu, un petit chat dans la gorge.

Intervenants

Pr. Florence Askenazy

Psychiatre et professeure de psychiatrie

En lire plus

Peter Szendy

Philosophe

Peter Szendy est maĂźtre de confĂ©rence au dĂ©partement de philosophie de l’universitĂ© de Paris-Nanterre, il est conseiller musicologique Ă  la


En lire plus

Clara Ysé

Chanteuse

C’est, d’emblĂ©e, une voix. Une voix qui soulĂšve le sable, traverse le feu, transperce la nuit, franchit en souveraine des


En lire plus

Gael Rakotondrabe

Pianiste et compositeur

Gael Rakotondrabe est un pianiste et compositeur français, laurĂ©at de la compĂ©tition de piano du Festival de Montreux. Fervent adepte


En lire plus

Robert Maggiori

Membre fondateur / Membre fondateur philosophe

Robert Maggiori est philosophe, traducteur, journaliste, critique littĂ©raire et philosophique (LibĂ©ration). Il a publiĂ© plus d’un millier d’articles, dont des


En lire plus

Partagez