2021

HUMOUR ET LIBERTÉ D’EXPRESSION // TABLE RONDE

JEUDI 27 MAI

27 Mai
jeudi 27 mai 2021 18H > 20H

Présenté par Robert Maggiori
Avec
Monique Canto-Sperber, philosophe
Maxime Rovere, philosophe
Abbé Christian Venard, aumônier

L’humour, sourire de l’intelligence, est un cadeau qui a été fait aux hommes, dont l’esprit ne serait que géométrie s’il n’était fécondé par le mot d’esprit et les tours qu’il se joue à lui-même. Aussi ne peut-on guère concevoir que quelque ordre puisse lui être donné, ni qu’une limité doive lui être imposée. Tel un fou du roi, l’humour apparaît quand il veut, où il veut, ne s’agenouille devant personne et se rit de tout pouvoir. En ce sens, il est l’allié privilégié de la liberté d’expression, et son outil le plus efficace, qui lui permet de tout dire, dégonfler les arrogances, fustiger les abus, éveiller les consciences, sans blesser ni humilier personne. Mais la liberté d’expression elle-même est-elle vraiment autorisée à ne respecter aucune limite, à mépriser les méprisés, se moquer des affligés, piétiner ce que d’aucuns estiment sacré? De quelle liberté la liberté d’expression, soutenu par l’humour, est-elle l’expression? Et de quelle expression, langagière, artistique, l’expression de la liberté est-elle la garantie?

Les intervenants

Monique Canto-Sperber est philosophe. Spécialiste de Platon et de philosophie antique, ses travaux sont consacrés à la philosophie morale et politique contemporaines ainsi qu’à la réflexion sur les aspects sociaux et éthiques des sciences d’aujourd’hui. Directrice de l’École normale supérieure de 2005 à 2012, elle a aussi dirigé le système PSL jusqu'en 2014. Elle a siégé dans plusieurs comités et instances de réflexion dont la présidence de la commission de philosophie du Centre national des Lettres de 2001 à 2004, la vice-présidente du Comité Consultatif national d’Éthique de 2005 à 2007, elle est également membre du COMETS Comité d’éthique des sciences du CNRS de 1998 à 2001, et membre du conseil d’administration de la Bibliothèque nationale de France de 2000 à 2003. Elle est aujourd'hui directrice de l'équipe "Philosophie morale et normative" dans le Centre de recherches république des savoirs (ENS/Collège de France) Elle a créé en 1993 la collection Philosophie morale, suivie de Questions d’éthique en 2000 aux Presses Universitaires de France. Elle a reçu plusieurs prix universitaires et est officier de la Légion d’honneur, officier de l’ordre du mérite et chevalier des Arts et Lettres.

Philosophe et historien de la philosophie
Philosophe et historien de la philosophie

Maxime Rovere est philosophe et historien de la philosophie. Il a consacré plusieurs ouvrages à Spinoza et à son cercle d'amis (notamment un roman sans fiction, Le Clan Spinoza, 2017). Il développe également une pensée personnelle sous le nom d'éthique interactionnelle, qui a donné naissance à deux livres, l'un consacré aux interactions conflictuelles (Que faire des cons ? pour ne pas en rester un soi-même), l'autre aux interactions physiques productrices de savoir (L'école de la vie, Flammarion, 2020). Après avoir enseigné plusieurs années à l'Université de Rio de Janeiro (Brésil), il est actuellement chercheur au Netherlands Institute for Advanced Studies (Amsterdam).

L’abbé Christian Venard est né en 1966. Après des études d’histoire et de droit à Paris, il part suivre des études de philosophie et de théologie à Rome. Prêtre depuis 1997, il est pendant 22 ans aumônier militaire dans l’armée française, essentiellement chez les parachutistes. Il participe à 16 opérations extérieures sur tous les théâtres où la France est engagée (du Kosovo, au Mali, en passant par l’Afghanistan, etc.). Depuis septembre 2020, il est aumônier de la Force Publique de Monaco (Carabiniers et Pompiers) et délégué épiscopal au service de la Communication et de l’évangélisation numérique du diocèse de Monaco.

Médiathèque

LIVE // Humour et liberté d’expression
au Théâtre Princesse Grace

Présenté par Robert Maggiori Avec Monique Canto-Sperber, philosophe Maxime Rovere, philosophe Abbé Christian Venard, aumônier

L’humour, sourire de l’intelligence, est un cadeau qui a été fait aux hommes, dont l’esprit ne serait que géométrie s’il n’était fécondé par le mot d’esprit et les tours qu’il se joue à lui-même. Aussi ne peut-on guère concevoir que quelque ordre puisse lui être donné, ni qu’une limité doive lui être imposée. Tel un fou du roi, l’humour apparaît quand il veut, où il veut, ne s’agenouille devant personne et se rit de tout pouvoir. En ce sens, il est l’allié privilégié de la liberté d’expression, et son outil le plus efficace, qui lui permet de tout dire, dégonfler les arrogances, fustiger les abus, éveiller les consciences, sans blesser ni humilier personne. Mais la liberté d’expression elle-même est-elle vraiment autorisée à ne respecter aucune limite, à mépriser les méprisés, se moquer des affligés, piétiner ce que d’aucuns estiment sacré? De quelle liberté la liberté d’expression, soutenu par l’humour, est-elle l’expression? Et de quelle expression, langagière, artistique, l’expression de la liberté est-elle la garantie?

LIVE // Humour et liberté d’expression
au Théâtre Princesse Grace

Infos pratiques

Théâtre Princesse Grace
12 avenue d'Ostende 98000 MONACO
Accès