Table ronde // Dans quel état sommes-nous ?

18 Juin
vendredi 18 juin 2021 10H > 11H30

Dans le cadre de la Journée « Que nous arrive-t-il ? » 

En association avec le Centre Hospitalier Princesse Grace et la Chaire de philosophie à l’hôpital 

Présenté par Robert MAGGIORI, membre fondateur

Avec   
Cynthia FLEURY, philosophe
Claire MARIN, philosophe
Dr Valérie AUBIN, Chef du service de psychiatrie du CHPG

On parle si couramment de corps social, qu’on n’aperçoit plus guère l’étrangeté qu’il y a appliquer à la société – qui aurait en plus une «âme» (psyché) – des notions issues de la biologie, de la médecine, de la psychologie, voire de la psychanalyse ou de la psychiatrie. Aussi cite-t-on les malaises sociaux, évoque-t-on des sociétés «traumatisées», en bonne ou mauvaise santé, en «crise de croissance», en dépression…

Au demeurant, il n’y a là rien de grave – à ceci près qu’une telle psychologisation laisse entendre que, de même que les maladies qui frappent les individus arrivent «objectivement», sans que personne ne l’ait voulu, de même les maux qui atteignent les sociétés ne sont de la responsabilité de personne. Il serait néanmoins absurde de soutenir que la façon dont les individus entendent mener leur vie, ou sont empêchés de le faire, n’influerait en rien sur la nature et les formes que tour à tour prend une société. Et que les conflits qui agitent une société, les valeurs qu’elle produit ou les idéaux qu’elle poursuit, son aptitude ou son inaptitude à garantir sécurité, liberté, justice et solidarité, n’auraient aucun impact sur la façon dont les individus vivent, souffrent, sont heureux ou tirent le diable par la queue. En quel sens peut-on cependant dire que la société crée des souffrances psychiques, et, à l’inverse, que l’état psychologique dans lequel se trouve une majorité d’individus modifie les formes de socialité? Si la crise sanitaire, économique, sociale, psychique, force à se demander «dans quel état sommes-nous?», saura-t-on dire qui est ce «nous» et découvrir ce dont il souffre?

Les intervenants

Philosophe et psychanalyste
Philosophe et psychanalyste

Cynthia Fleury est enseignant - chercheur en philosophie politique et psychanalyste. Professeur à l'École des mines (PSL/Mines-ParisTech) et à l'American University of Paris, chercheur au Laboratoire Conservation des Espèces, Restauration et Suivi des Populations, Muséum National d’Histoire Naturelle (UMR7204 CNRS-MNHN-UPMC). Elle travaille sur les outils de la régulation démocratique. Elle est membre du Comité consultatif national d'éthique et membre fondateur du réseau européen des femmes philosophes de l’Unesco. En tant que psychanalyste, elle est marraine d’ICCARRE (protocole d’intermittence du traitement du Sida) et membre de la cellule d’urgence médico-psychologique du SAMU (CUMP-Necker). Depuis 2016 elle dirige la chaire de philosophie à l'Hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP/Paris et ENS). Elle tient également, depuis 2003, une tribune libre hebdomadaire dans le journal l'Humanité.  

Philosophe

Claire Marin est philosophe et membre du Centre international d’études de la philosophie française contemporaine à l’École normale supérieure et professeur de philosophie en classes préparatoires. L’Académie nationale de médecine lui décerne le prix Jean Bernard pour son livre Hors de moi en 2008, et elle reçoit en 2010 le Prix Pierre Simon Éthique et Société, dans la catégorie Éthique et réflexion pour Violences de la vie, violences de la maladie.    

Médecin psychiatre
Médecin psychiatre

Le Dr Aubin est médecin psychiatre. Après des études à Clermont-Ferrand, elle fait son internat à Nice puis réalise un clinicat à Paris et Nice. Spécialisée dans les troubles bipolaires et la prise en charge des jeunes adultes, elle dirige le service de Psychiatrie du CHPG depuis 1998. En 2016, elle crée notamment l'équipe ado.

Infos pratiques

Salle de conférence du Musée Océanographique
Avenue Saint-Martin 98000 Monaco
Accès