Saison 2015/2016

De l'amour

Aime ton prochain comme toi même

Amour et politique

17 Mar
jeudi 17 mars 2016 19H > 21H

Si amour en politique il y a, c’est toujours afin de concilier ou réconcilier les êtres autour d’un projet de société commun et partagé. Il s’agit d’un dessein éthique au sein duquel les citoyens s’adonnent à faire valoir une conception du « vivre- ensemble ». Pourquoi alors parler d’amour ? Il se construit en effet au sein de ce « vivre-ensemble » non pas simplement une rationalité politique collective, mais aussi la possibilité de son dépassement ou de son débordement dans une « aimance » capable de transformer la socialité en communauté, voire en fraternité. Il nous appartiendra de poser la question philosophique de savoir comment maintenir l’équilibre entre l’agir et la décision politiques et cette « aimance » où les citoyens se reconnaissent, au-delà de la raison politique, en tant que frères et sœurs engagés dans un destin commun.

Les intervenants

Philosophe

Marc Crépon est philosophe, directeur de recherches aux Archives Husserl du Centre National de la Recherche Scientifique, directeur du département de philosophie de l’École Normale Supérieure (ENS) et fut directeur de l’École Doctorale transdisciplinaire de l’ENS Lettres-Sciences. Il travaille en philosophie morale et politique, avec pour fil conducteur la question de la violence. Il a publié de nombreux ouvrages traduits dans une dizaine de langues.

Philosophe

Corinne Pelluchon est professeur de philosophie à l’université Paris-Est-Marne-La-Vallée, et collabore régulièrement au blog de philosophie du journal Libération. Elle est spécialiste de philosophie morale et politique et d’éthique appliquée (éthique médicale et biomédicale ; éthique et politique de l’animalité ; éthique et politique de l’environnement). Elle a enseigné l'éthique médicale à Boston University. Ses travaux en bioéthique, notamment sur la fin de vie, l'accompagnement des personnes souffrant de maladies dégénératives du système nerveux ou en situation de handicap et de polyhandicap, s'appuient sur une connaissance de terrain acquise lors d'enquêtes menées dans différents hôpitaux. Après sa thèse sur Leo Strauss, une réflexion sur l’héritage des Lumières modernes et sur le problème théologico-politique, elle s’est intéressée aux défis que soulèvent les pratiques médicales et les technologies, et aux difficultés que nous avons à répondre de manière constructive à la crise environnementale et à prendre en considération, dans notre vie comme en politique, la condition animale.

Philosophe

Frédéric Worms est philosophe. Depuis septembre 2015, il est directeur adjoint de l'École normale supérieure où il est professeur et dirige le Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC et République des savoirs (USR 3608) - Collège de France – ENS - CNRS). Il est par ailleurs membre du Comité consultatif national d’éthique. Spécialiste de l'œuvre d'Henri Bergson, il est président de la Société des amis de Bergson,  et a dirigé la première édition critique des œuvres du philosophe aux puf  (2007-2012) qui rassemble tous ses ouvrages, correspondances, cours et leçons inédites. Chez puf, il dirige également les Annales bergsoniennes, la collection Philosophie française contemporaine, et la collection « Question de soin ». Ses recherches portent également sur les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à la morale et à la politique, perspective qu'il a notamment appliquée à la question du soin prise dans toutes ses dimensions. Il préside le conseil scientifique de la Chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu.

Infos pratiques

1201, 1201, Affiche, Affiche.jpg, http://philomonaco.com/wp-content/uploads/2017/02/Affiche.jpg, , 2, , , affiche, 2017-02-20 16:49:00, 2017-02-20 16:49:03, image/jpeg, image, http://philomonaco.com/wp-includes/images/media/default.png, 1574, 2362, Array
THÉÂTRE DES VARIÉTÉS
1, Boulevard Albert 1er - 98000 Monaco
Accès

PARKING :
• De la Condamine (77 places), accès en voiture : avenue du Port et rue Saige
• Place d’Armes (57 places), accès en voiture : rue Terrazzani
• Quai Antoine 1er (112 places), accès en voiture : Quai Antoine 1er

BUS :
• Lignes 1, 2, 3, 4 et 6 ; arrêts Place d’Armes ou Princesse Stéphanie
• Bus de nuit à partir de 21h30