Kaori Ito

Chorégraphe

Née au Japon, Kaori Ito a été interprète pour Philippe Decouflé, Angelin Preljocaj, Alain Platel, Sidi Larbi Cherkaoui et James Thierrée avant de se lancer elle-même dans l’aventure chorégraphique dans le cadre de collaborations, avec Aurélien Bory, Olivier Martin Salvan, ou pour sa propre compagnie. Artiste polymorphe, elle réalise également des vidéos, des peintures et collabore régulièrement au théâtre et au cinéma (Édouard Baer, Denis Podalydès ou Alejandro Jodorowsky).

Entre 2015 et 2018, elle développe un cycle de création qui a donné naissance à une trilogie autobiographique Je danse parce que je me méfie des mots (avec son père – 2015), Embrase-Moi (avec son compagnon – 2017) et Robot, l’amour éternel (en solo – janvier 2018). Elle reçoit le prix Nouveau talent chorégraphie de la SACD et est nommée chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Kaori apparaît également dans Poesía sin fin d’Alejandro Jodorowsky, sorti pour la Quinzaine des réalisateurs à Cannes 2016, dans Ouvert la nuit d’Édouard Baer et dans Luz de Flora Lau au côté d’Isabelle Huppert (sortie en 2019). En 2016, elle crée Puedo Flotar dans le cadre d’une commande du BANCH – Ballet national du Chili. Pour Japonismes 2018, elle crée Is it worth to save us ? avec l’acteur japonais Mirai Moriyama.
En 2020, elle crée une pièce pour 6 interprètes, Chers et collabore avec Yoshi Oïda pour un Nô moderne adapté par Jean-Claude Carrière.

 

Convaincue de la nécessité de faire entendre la parole des enfants et leur créativité innée, Kaori Ito a créé en 2021 son premier spectacle adressé aux enfants, Le Monde à l’envers.

Participations

Évènement

Table ronde // La vérité sur le corps des femmes

Bibliographie

Retour à la liste des intervenants