Saison 2019/2020

Le Temps

Que le temps passe

Temps, vieillissement et mort

12 Déc
jeudi 12 décembre 2019 19H > 21H

Le temps est, par définition, mouvement ininterrompu de présence, succession d’instants liés s’enchaînant indéfiniment et composant passé, présent, futur dans une continuité invariable. Sans commencement déterminable et sans fin assignable, le temps enveloppe toute expérience vécue. Or cette enveloppe ne cesse aussi d’évider le présent de toute expérience vécue, tant le temps fait aussi son travail de mûrissement puis d’épuisement de toute chose. Le temps, ainsi, ne fait pas que passer : son passage occasionne l’usure des choses, leur vieillissement, leur déclin ou leur décrépitude. C’est pourquoi s’interroger sur le temps, c’est aussi poser la question de la dégénérescence des choses dans et par le temps. Et ce jusqu’à la limite extrême de celle-ci, cet événement singulier marquant une interruption radicale de tout être : la mort. En effet, la mort est halte aussi irréversible que l’est l’irréversibilité du temps. Or, comment répondre de cette césure du temps, là où se révèle la limite insurmontable et insurpassable de l’existence humaine ? À partir de quelle instance et depuis quel lieu donner sens à cette brisure irrévocable du temps ? Et en allant à la limite de ces questions : quelle éthique se doit-on de constituer face à l’inévitabilité de la mort ? Quelle politique devons-nous composer devant la certitude ineffaçable de la mort ? Aussi faut-il engager un questionnement philosophique qui touche non seulement le rapport immémorial entre temps, vieillissement et mort, mais aussi les conséquences éthico-politico- sociales de ce rapport.

Les intervenants

Philosophe

Eric Fiat est professeur agrégé en philosophie, enseignant-chercheur, et professeur à l’université de Paris-Est Marne-la-Vallée. Il est directeur adjoint du laboratoire labellisé LIPHA PE (laboratoire Interdisciplinaire d’étude du Politique Hannah Arendt-Paris-Est), et membre du conseil scientifique du Département de recherche en bioéthique du collège des Bernardins. Il est spécialisé en philosophie morale et éthique appliquée (éthique médicale et éthique du travail social). Depuis 2011, il est membre du comité de rédaction des revues Éthique et Approches.

Frédéric Worms est philosophe. Depuis septembre 2015, il est directeur adjoint de l'École normale supérieure où il est professeur et dirige le Centre international d’étude de la philosophie française contemporaine (CIEPFC et République des savoirs (USR 3608) - Collège de France – ENS - CNRS). Il est par ailleurs membre du Comité consultatif national d’éthique.Spécialiste de l'œuvre d'Henri Bergson, il est président de la Société des amis de Bergson,  et a dirigé la première édition critique des œuvres du philosophe aux puf  (2007-2012) qui rassemble tous ses ouvrages, correspondances, cours et leçons inédites. Chez puf, il dirige également les Annales bergsoniennes, la collection Philosophie française contemporaine, et la collection « Question de soin ».Ses recherches portent également sur les relations vitales et morales entre les hommes, de la métaphysique à la morale et à la politique, perspective qu'il a notamment appliquée à la question du soin prise dans toutes ses dimensions. Il préside le conseil scientifique de la Chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu.

Véronique Le Ru est philosophe, agrégée, ancienne élève de l’École normale supérieure de Saint-Cloud. Spécialiste des Lumières, de l’âge classique et de philosophie des sciences, elle est professeure à l’université de Reims. Directrice de la collection Entre art et philosophie des éditions universitaires Épure de Reims, elle a publié plusieurs ouvrages sur l’âge classique. Elle étudie depuis 2008 des thèmes transversaux comme la vieillesse, le temps et l’individu dans le monde du vivant.BIBLIOGRAPHIE -Émilie du Châtelet philosophe, Classiques Garnier, 2019 -L’Individu dans le monde du vivant, Mimésis, 2015 -Le Temps : La plus commune des fictions, puf, 2012

Infos pratiques

THÉÂTRE PRINCESSE GRACE
12, avenue d’Ostende 98000 Monaco
Accès

Parking :
-D’Ostende (74 places), accès en voiture : avenue d’Ostende

Bus :
-Lignes 1,2 et 6 ; arrêt Ostende
-Bus de nuit à partir de 21h30