Philoblog

Philosopher ensemble ! // Enfants

   Ce jeudi 19 novembre 2020, c’est la journée mondiale de la philosophie ! 

 

Pour l’occasion, les Rencontres Philosophiques de Monaco proposent du contenu philosophique adapté aux jeunes esprits, ainsi qu’une sélection d’activités philosophiques ludiques pour et avec les petits invitant à pousser la réflexion un peu plus loin. 

Il y a souvent, dans une remarque ou une question d’enfant, beaucoup de philosophie. Aussi se demande-t-on s’il y a vraiment un âge pour philosopher. Mais philosopher et apprendre la philosophie, ce n’est pas la même chose. 

 

 

 

Dans certains pays, des cours d’histoire de la philosophie – voire d’histoire des idées – sont proposés dès la classe de seconde. En France et en Principauté, cet enseignement – non pas des théories telles qu’elles s’enchaînent dans l’histoire de la pensée, mais des problèmes et des questionnements – n’est dispensé que comme « achèvement » en classe terminale des lycées.

Néanmoins partout en Europe prend forme l’idée que de tout jeunes enfants pourraient bénéficier sinon d’un enseignement philosophique, du moins d’une pratique du questionnement sous l’égide d’un philosophe ou d’un maître qui par des méthodes adaptées facilite la libre expression des questions et peut-être l’ouverture vers des réponses. L’initiative « Les Jeunes philosophent » a ouvert un chapitre inédit par lequel les enseignants ont eu la possibilité de suivre une formation spécialisée pour pratiquer la discussion philosophique avec les outils pédagogiques adaptés. Les activités philosophiques proposées ici sont les réalisations des enfants des classes de Monaco dans le cadre d’Ateliers animés en classe par leurs enseignants. 

Nous tentons ainsi le pari que la philosophie se mette à l’écoute des enfants et que les enfants en retour soient inspirés par la créativité et l’imagination de la pensée philosophique.

 

 

 

 

Devinette et charade

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

1/ Je suis une barre chocolatée mais aussi une planète. Qui suis-je ?

 

2/ Mon premier est le verbe dire conjugué au présent à la première personne du singulier. Mon deuxième est une mer au Nord de la France. Mon tout se trouve dans une semaine. 

 

3/ Je peux être au masculin ou au féminin. Je me situe après le déjeuner. 

 

4/ Mon premier est un métal précieux doré. Mon deuxième est la première syllabe du mot loterie. Mon troisième est le premier pronom personnel du singulier. Mon tout possède trois aiguilles. 

 

 

5/ Mon premier est dans le pain. Mon deuxième est la deuxième syllabe de jeudi. Mon tout est l’heure de déjeuner.

 

6/ Mon premier est ce que l’on met dans la serrure. Mon deuxième est une personne qui aide les gens qui sont mal dans leur peau. Mon troisième est la dernière syllabe du verbe prendre. Mon tout est un sablier à eau. 

 

7/ Mon premier est la troisième note de la gamme de do majeur. Mon deuxième est le contraire du mot « jour ». Mon tout est le contraire de midi. 

 

8/ Mon premier est la troisième note de la gamme de do majeur. Mon deuxième est le contraire du mot « habillé ». Mon troisième est la troisième syllabe de carotte. Mon tout est donné par la grande aiguille. 

 

 

Réponses

 

Mosaïques

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

 

 

1/ Chaque mot du message « Le temps dans les arts » est un morceau d’une œuvre ; à toi de retrouver l’œuvre d’origine 

 

2/ Retrouve les œuvres d’origine de notre petit bonhomme

 

 

 

 

Réponses 

 

Les mots cachés

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

 

Cherche dans la grille « les mots du temps » 

Ralentir, Âge, Horloge, Calendrier, Heure, Futur, Perdre, Nostalgie,  Exister, Enfant, Souvenir, Date, Vie, Avenir, Présent, Vitesse, Passé  Attente.

 

 

BONUS : Arrives-tu à définir tous ces mots ? 

 

 

 

Réponses

 

 

Questions pour prolonger les discussions à la maison

(Cliquez sur les images pour les agrandir pour impression !)

 

 

« Faut-il avoir peur du temps qui passe ?» 

« Est-ce que rêver, c’est perdre son temps ?» 

« Quand on s’ennuie, est-ce qu’on perd son temps ?»

« À quoi ça sert de se souvenir ?» 

« Est-ce que ça peut être bien de s’ennuyer ?» 

« Pourquoi faut-il toujours se dépêcher ?» 

« Est-ce que ce serait bien d’être immortel ?» 

« Peut-on perdre son temps ?» 

« Est-on toujours le même quand on grandit ?» 

« Pourquoi une heure ça peut passer vite ou lentement ?» 

 

« L’homme est-il bon ou méchant ?» 

« Qu’est-ce qu’un être humain ?» 

« Qu’avons-nous de différent ? Qu’avons-nous de semblable ?» 

« Tout progrès technique rend-il le monde meilleur ?» 

« Qu’est-ce qui nous distingue des autres animaux ?» 

 

 

 

 

 

BONUS : Sais-tu définir les mots en gras ? 

Réponses 

 

 

Pour aller plus loin

 

« Peut-on maîtriser le temps ?»

« Pourquoi y a t-il des moments qui passent plus vite que d’autres ? »

« J’étais où avant, je serai où après ? »

« Faut-il avoir peur de la mort ? »

« Est-ce que ça peut être bien de s’ennuyer ? »

« À quoi on reconnaît qu’on est grand ? »

 

 

« Pourquoi on a un rôle dans la nature ?»

« Pourquoi les chinois ont-ils fait une grosse bêtise ?»

« Pourquoi le coronavirus est-il tellement méchant ?»

« Jusqu’à quand est-on un enfant ?»

« Pourquoi on est sensible ?»

« Pourquoi Dieu a-t-il fabriqué les humains ?»

« Maman, quand tu mourras, tu resteras avec moi, mais comment ?»

   Ce jeudi 19 novembre 2020, c’est la journée mondiale de la philosophie ! 

 

Pour l’occasion, les Rencontres Philosophiques de Monaco proposent du contenu philosophique adapté aux jeunes esprits, ainsi qu’une sélection d’activités philosophiques ludiques pour et avec les petits invitant à pousser la réflexion un peu plus loin. 

Il y a souvent, dans une remarque ou une question d’enfant, beaucoup de philosophie. Aussi se demande-t-on s’il y a vraiment un âge pour philosopher. Mais philosopher et apprendre la philosophie, ce n’est pas la même chose. 

 

 

 

Dans certains pays, des cours d’histoire de la philosophie – voire d’histoire des idées – sont proposés dès la classe de seconde. En France et en Principauté, cet enseignement – non pas des théories telles qu’elles s’enchaînent dans l’histoire de la pensée, mais des problèmes et des questionnements – n’est dispensé que comme « achèvement » en classe terminale des lycées.

Néanmoins partout en Europe prend forme l’idée que de tout jeunes enfants pourraient bénéficier sinon d’un enseignement philosophique, du moins d’une pratique du questionnement sous l’égide d’un philosophe ou d’un maître qui par des méthodes adaptées facilite la libre expression des questions et peut-être l’ouverture vers des réponses. L’initiative « Les Jeunes philosophent » a ouvert un chapitre inédit par lequel les enseignants ont eu la possibilité de suivre une formation spécialisée pour pratiquer la discussion philosophique avec les outils pédagogiques adaptés. Les activités philosophiques proposées ici sont les réalisations des enfants des classes de Monaco dans le cadre d’Ateliers animés en classe par leurs enseignants. 

Nous tentons ainsi le pari que la philosophie se mette à l’écoute des enfants et que les enfants en retour soient inspirés par la créativité et l’imagination de la pensée philosophique.

 

 

 

 

Devinette et charade

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

1/ Je suis une barre chocolatée mais aussi une planète. Qui suis-je ?

 

2/ Mon premier est le verbe dire conjugué au présent à la première personne du singulier. Mon deuxième est une mer au Nord de la France. Mon tout se trouve dans une semaine. 

 

3/ Je peux être au masculin ou au féminin. Je me situe après le déjeuner. 

 

4/ Mon premier est un métal précieux doré. Mon deuxième est la première syllabe du mot loterie. Mon troisième est le premier pronom personnel du singulier. Mon tout possède trois aiguilles. 

 

 

5/ Mon premier est dans le pain. Mon deuxième est la deuxième syllabe de jeudi. Mon tout est l’heure de déjeuner.

 

6/ Mon premier est ce que l’on met dans la serrure. Mon deuxième est une personne qui aide les gens qui sont mal dans leur peau. Mon troisième est la dernière syllabe du verbe prendre. Mon tout est un sablier à eau. 

 

7/ Mon premier est la troisième note de la gamme de do majeur. Mon deuxième est le contraire du mot « jour ». Mon tout est le contraire de midi. 

 

8/ Mon premier est la troisième note de la gamme de do majeur. Mon deuxième est le contraire du mot « habillé ». Mon troisième est la troisième syllabe de carotte. Mon tout est donné par la grande aiguille. 

 

 

Réponses

 

Mosaïques

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

 

 

1/ Chaque mot du message « Le temps dans les arts » est un morceau d’une œuvre ; à toi de retrouver l’œuvre d’origine 

 

2/ Retrouve les œuvres d’origine de notre petit bonhomme

 

 

 

 

Réponses 

 

Les mots cachés

(Cliquez sur l’image pour l’agrandir pour impression !)

 

 

Cherche dans la grille « les mots du temps » 

Ralentir, Âge, Horloge, Calendrier, Heure, Futur, Perdre, Nostalgie,  Exister, Enfant, Souvenir, Date, Vie, Avenir, Présent, Vitesse, Passé  Attente.

 

 

BONUS : Arrives-tu à définir tous ces mots ? 

 

 

 

Réponses

 

 

Questions pour prolonger les discussions à la maison

(Cliquez sur les images pour les agrandir pour impression !)

 

 

« Faut-il avoir peur du temps qui passe ?» 

« Est-ce que rêver, c’est perdre son temps ?» 

« Quand on s’ennuie, est-ce qu’on perd son temps ?»

« À quoi ça sert de se souvenir ?» 

« Est-ce que ça peut être bien de s’ennuyer ?» 

« Pourquoi faut-il toujours se dépêcher ?» 

« Est-ce que ce serait bien d’être immortel ?» 

« Peut-on perdre son temps ?» 

« Est-on toujours le même quand on grandit ?» 

« Pourquoi une heure ça peut passer vite ou lentement ?» 

 

« L’homme est-il bon ou méchant ?» 

« Qu’est-ce qu’un être humain ?» 

« Qu’avons-nous de différent ? Qu’avons-nous de semblable ?» 

« Tout progrès technique rend-il le monde meilleur ?» 

« Qu’est-ce qui nous distingue des autres animaux ?» 

 

 

 

 

 

BONUS : Sais-tu définir les mots en gras ? 

Réponses 

 

 

Pour aller plus loin

 

« Peut-on maîtriser le temps ?»

« Pourquoi y a t-il des moments qui passent plus vite que d’autres ? »

« J’étais où avant, je serai où après ? »

« Faut-il avoir peur de la mort ? »

« Est-ce que ça peut être bien de s’ennuyer ? »

« À quoi on reconnaît qu’on est grand ? »

 

 

« Pourquoi on a un rôle dans la nature ?»

« Pourquoi les chinois ont-ils fait une grosse bêtise ?»

« Pourquoi le coronavirus est-il tellement méchant ?»

« Jusqu’à quand est-on un enfant ?»

« Pourquoi on est sensible ?»

« Pourquoi Dieu a-t-il fabriqué les humains ?»

« Maman, quand tu mourras, tu resteras avec moi, mais comment ?»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Articles récents

  Y a-t-il une leçon, un savoir à tirer de l’expérience du corps souffrant ?  Il semble, à première vue, qu’il n’y ait pas de terrain commun entre la souffrance et la pensée : la souffrance éclipse la pensée, la désarme. Il s’agit en effet de deux temporalités radicalement différentes : la pensée est dans…

Lire
Aucun commentaire
24 novembre 2020

    Le 20 novembre, c’est la Journée internationale des droits de l’enfant !    En 1989, l’Organisation des Nations Unies a adopté la Convention relative aux droits de l’Enfant – les enfants jouissent désormais de droits reconnus par un traité international ratifié par 195 États. La Convention relative aux droits de l’Enfant est le…

Lire
Aucun commentaire
20 novembre 2020

  Comment sortir de la violence ? Cette question suggère que la violence, le plus souvent, n’est pas un phénomène ponctuel, isolé ; certes, parfois, la violence paraît surgir de nulle part, comme le camion fou de la promenade des Anglais ; mais la violence est souvent le fruit – parfois indirect, complexe, retardé –…

Lire
Aucun commentaire
17 novembre 2020

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...