Philoblog

Prix de la Principauté 2020

Le Prix de la Principauté 2020 a été remis le 13 octobre à Hélène Cixous pour l’ensemble de son oeuvre.

Décerné au candidat choisi par les Membres Fondateurs des Rencontres Philosophiques de Monaco, Charlotte Casiraghi, Joseph Cohen, Robert Maggiori et Raphael Zagury-Orly, le Prix de la Principauté est remis conjointement avec la Fondation Prince Pierre de Monaco lors de la Soirée annuelle de Remise des Prix de la Fondation à la Salle Garnier de Monaco.

Est ainsi honorée une vie d’écriture en philosophie, une œuvre singulière qui a ouvert des voies inédites dans le domaine de la philosophie et engagé des approches différentes de la science, de la politique, de la théologie, de l’histoire, de l’anthropologie, de l’éthique ou de la psychanalyse.

Femme de lettres, écrivain-poète, dramaturge et angliciste française connue pour ses engagements féministes, Hélène Cixous tient un séminaire au Collège international de philosophie depuis 1983 et a participé aux débuts de l’université Paris 8, au Centre national du livre, du Parlement international des écrivains et du comité anti-apartheid. Jacques Derrida la considéra comme le plus grand écrivain vivant de la langue française et ils organisent ensemble des colloques, ou encore des séminaires au Collège international de philosophie.

Hélène Cixous publiera des essais sur plusieurs personnalités tels que Franz Kafka et Samuel Beckett. Son essai Le rire de la Méduse est considéré comme une oeuvre déterminante du féminisme moderne. Auteure d’une soixantaine d’ouvrages, parraine de la Société européenne des auteurs et traducteurs, elle est décorée en 1994 de la croix de la légion d’honneur et en 2016 reçoit le prix Marguerite Yourcenar.

 

Le lauréat du Prix de la Principauté est invité à donner une conférence dans l’année qui suit la remise du Prix. La conférence de Hélène Cixous se tiendra en mai 2021 à la Maison des Océans, 195 rue Saint-Jacques, 75005 Paris.

Le Prix de la Principauté 2020 a été remis le 13 octobre à Hélène Cixous pour l’ensemble de son oeuvre.

Décerné au candidat choisi par les Membres Fondateurs des Rencontres Philosophiques de Monaco, Charlotte Casiraghi, Joseph Cohen, Robert Maggiori et Raphael Zagury-Orly, le Prix de la Principauté est remis conjointement avec la Fondation Prince Pierre de Monaco lors de la Soirée annuelle de Remise des Prix de la Fondation à la Salle Garnier de Monaco.

Est ainsi honorée une vie d’écriture en philosophie, une œuvre singulière qui a ouvert des voies inédites dans le domaine de la philosophie et engagé des approches différentes de la science, de la politique, de la théologie, de l’histoire, de l’anthropologie, de l’éthique ou de la psychanalyse.

Femme de lettres, écrivain-poète, dramaturge et angliciste française connue pour ses engagements féministes, Hélène Cixous tient un séminaire au Collège international de philosophie depuis 1983 et a participé aux débuts de l’université Paris 8, au Centre national du livre, du Parlement international des écrivains et du comité anti-apartheid. Jacques Derrida la considéra comme le plus grand écrivain vivant de la langue française et ils organisent ensemble des colloques, ou encore des séminaires au Collège international de philosophie.

Hélène Cixous publiera des essais sur plusieurs personnalités tels que Franz Kafka et Samuel Beckett. Son essai Le rire de la Méduse est considéré comme une oeuvre déterminante du féminisme moderne. Auteure d’une soixantaine d’ouvrages, parraine de la Société européenne des auteurs et traducteurs, elle est décorée en 1994 de la croix de la légion d’honneur et en 2016 reçoit le prix Marguerite Yourcenar.

 

Le lauréat du Prix de la Principauté est invité à donner une conférence dans l’année qui suit la remise du Prix. La conférence de Hélène Cixous se tiendra en mai 2021 à la Maison des Océans, 195 rue Saint-Jacques, 75005 Paris.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Articles récents

On croit avoir dit le dernier mot quand, spontanément, on avance qu’être libre, c’est faire ce qu’on veut, ou que la liberté de l’un s’arrête où commence celle de l’autre…

Lire
Aucun commentaire
31 mars 2022

Soirée de solidarité avec le peuple ukrainien et de soutien aux chercheurs et étudiants victimes de la guerre en Ukraine.

Lire
Aucun commentaire
16 mars 2022

On se demande d’où on tire son épingle quand on la tire du jeu, ce qu’on a exactement quand on a beau jeu ou quand on joue avec le feu, à quel jeu on joue quand on ne joue pas le jeu…

Lire
Aucun commentaire
3 février 2022

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...