Philoblog

Libraire J. Vrin

 

La sélection libraire de Nathalie Collin

 

Nathalie Collin, de la librairie philosophique J. Vrin Place de la Sorbonne à Paris, nous propose sa sélection d’ouvrages philosophiques du moment, à découvrir ci-dessous. 

 

1. 

 

Ithaque, enfin. Essais sur l’Odyssée et la philosophie de l’imagination par Paolo Spinicci 

Ce petit livre est une véritable initiation à la vie ! Une invitation à trouver notre chemin à nous, malgré les épreuves et les souffrances que nous impose l’opposition entre le temps cyclique de la Vie et le temps linéaire de l’existence individuelle : « d’un côté, la mer jamais lasse qui se referme sur toute tentative de marquer une route, de l’autre, Ulysse et sa décision éreintante de retourner à Ithaque ».

 

2. 

L’animal humain d’Anne Le Goff 

L’auteur pense résolument l’être humain comme un animal. De manière argumentée, elle entend par là contribuer aux débats contemporains sur le naturalisme, sans pour autant réduire l’animalité humaine à sa biologie, ni d’ailleurs en faire une exception au sein de la nature. Le langage et la raison expriment, non pas un dépassement de la vie, mais une certaine forme de vie, la nôtre.

 

Librairie philosophique J.Vrin 

6, place de la Sorbonne

75005 PARIS – FRANCE

+33 (0)1 43 54 03 47

 

La sélection libraire de Nathalie Collin

 

Nathalie Collin, de la librairie philosophique J. Vrin Place de la Sorbonne à Paris, nous propose sa sélection d’ouvrages philosophiques du moment, à découvrir ci-dessous. 

 

1. 

 

Ithaque, enfin. Essais sur l’Odyssée et la philosophie de l’imagination par Paolo Spinicci 

Ce petit livre est une véritable initiation à la vie ! Une invitation à trouver notre chemin à nous, malgré les épreuves et les souffrances que nous impose l’opposition entre le temps cyclique de la Vie et le temps linéaire de l’existence individuelle : « d’un côté, la mer jamais lasse qui se referme sur toute tentative de marquer une route, de l’autre, Ulysse et sa décision éreintante de retourner à Ithaque ».

 

2. 

L’animal humain d’Anne Le Goff 

L’auteur pense résolument l’être humain comme un animal. De manière argumentée, elle entend par là contribuer aux débats contemporains sur le naturalisme, sans pour autant réduire l’animalité humaine à sa biologie, ni d’ailleurs en faire une exception au sein de la nature. Le langage et la raison expriment, non pas un dépassement de la vie, mais une certaine forme de vie, la nôtre.

 

Librairie philosophique J.Vrin 

6, place de la Sorbonne

75005 PARIS – FRANCE

+33 (0)1 43 54 03 47

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Articles récents

On sait trop combien déjà la violence humaine intraspécifique est désespérément létale (crimes, guerres). Aucune butée décisive, aucune retenue instinctive n’est inscrite au point de bloquer le geste qui tuerait. D’autre part, l’enracinement vital de la violence peut donner facilement l’occasion d’un montage idéologique justificateur. On peut ici penser au darwinisme social (les thèses d’Herbert…

Lire
Aucun commentaire
4 janvier 2021

Les Rencontres Philosophiques de Monaco dans le magazine culturel de Monaco, d’Art et de Culture Hiver 2020.

Lire
Aucun commentaire
28 décembre 2020

La fête unit les hommes dans une expérience affective, dans l’oubli comme dans la mémoire, dans le solennel comme le frivole, et les fait partager leur joie d’être ensemble. Elle n’est pas que pur divertissement, espace de fuite crées pour consommer, éviter l’ennui, s’évader dans le vertige de la jouissance et de l’ivresse. Dans la…

Lire
Aucun commentaire
21 décembre 2020

À l'origine des Rencontres ...

Ceci n'est pas une télévision ...

L'actualité philosophique...