Paris 2019-2020

Lire... Levinas

Ethique de la parole vive // Tremblements de langue

29 Nov
vendredi 29 novembre 2019 14H30 > 16H30

Présenté par les membres fondateurs des Rencontres Philosophiques de Monaco

Ethique de la parole vive et asymétrie de l’intersubjectivité
// Pierre-Antoine CHARDEL, philosophe et sociologue

« Dès lors, le monde économique n’embrasse pas seulement notre vie dite matérielle, mais toutes les formes de notre existence où l’exigence du salut avait été marchandée, où Esaü a déjà vendu son droit d’aînesse. Le monde, c’est le monde laïque où le « je » accepte le salaire. La vie religieuse elle-même, quand elle se comprend dans cette catégorie du salaire, est économique. L’outil sert cette aspiration à l’objet comme à un salaire. Il n’a rien à faire avec l’ontologie, il se subordonne au désir. Il ne supprime pas seulement l’inconfortable effort, mais le temps d’attente. Dans la civilisation moderne, il ne prolonge pas seulement la main pour lui permettre d’atteindre ce qu’elle n’atteint pas ; il permet de l’atteindre plus vite, c’est-à-dire supprime dans l’acte le temps que l’acte est appelé à assumer. L’outil supprime les temps intermédiaires, il ramasse la durée. Les outils modernes sont des machines, c’est-à-dire des systèmes, des agencements, des ensembles, des coordinations : installations d’éclairage, téléphones automatiques, coordination du rail et de la route. La multiplicité d’organes est le trait essentiel de la machine. Elle résume les instants. Elle fait de la vitesse, elle fait écho à l’impatience du désir. »
// De l’existence à l’existant, Vrin, 2013, p. 155

« La relation sociale n’est pas initialement une relation avec ce qui dépasse l’individu, avec quelque chose de plus que la somme des individus et supérieure à l’individu, au sens durkheimien. La catégorie de la quantité, ni même celle de la qualité ne décrit pas l’altérité de l’autre qui n’est pas simplement d’une autre qualité que moi, mais qui porte, si l’on peut dire l’altérité comme qualité. Encore moins le social consiste-t-il dans l’imitation du semblable. Dans ces deux conceptions la sociabilité est cherchée comme un idéal de fusion. On pense que ma relation avec l’autre tend à m’identifier à lui en m’abîmant dans la représentation collective, dans un idéal commun ou dans un geste commun. C’est la collectivité qui dit « nous », qui sent l’autre à côté de soi et non pas en face de soi. C’est aussi la collectivité qui s’établit nécessairement autour d’un troisième terme qui sert d’intermédiaire, qui fournit le commun de la communion. Le Miteinandersein heideggerien demeure aussi la collectivité de l’avec, et c’est autour de la « vérité » qu’il se révèle dans sa forme authentique. Il est collectivité autour de quelque chose de commun. Aussi comme dans toutes les philosophies de la communion, la socialité chez Heidegger se retrouve tout entière dans le sujet seul et c’est en terme de solitude que se poursuit l’analyse du Dasein, dans sa forme authentique. »
// De l’existence à l’existant, Vrin, 2013, pp.161-162

 

Tremblements de langue
// Stéphane HABIB, philosophe et psychanalyste

« L’avant-propos, toujours écrit après le livre, n’est pas toujours une redite en termes approximatifs, de l’énoncé rigoureux qui justifie un livre. Il peut exprimer le premier – et l’urgent – commentaire, le premier « c’est-à-dire » – qui est aussi le premier dédit – des propositions où, actuelle et assemblée, s’absorbe et s’expose, dans le Dit, l’inassemblable proximité de l’un-pour-l’autre, signifiant comme Dire. »
// Humanisme de l’autre homme, Montpellier, Fata Morgana, 1972, p.11. « Avant-propos »

« Le dire originel ou pré-originel – le propos de l’avant-propos – noue une intrigue de responsabilité. Ordre plus grave que l’être et antérieur à l’être. »
// Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, La Haye, M. Nijhoff, 1974, p. 6

« La corrélation du dire et du dit, c’est-à-dire la subordination du dire au dit, au système linguistique et à l’ontologie est le prix que demande la manifestation. Dans le langage comme dit, tout se traduit devant nous – fût-ce au prix d’une trahison. »
// Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, La Haye, M. Nijhoff, 1974, p. 7

« Langage qui permet de dire – fût-ce en le trahissant – cet en dehors de l’être, cette ex-ception à l’être, comme si l’autre de l’être était événement d’être. L’être, sa connaissance et le dit où il se montre signifient dans un dire qui, par rapport à l’être, fait exception ; mais c’est dans le dit que se montrent et cette exception et la naissance de la connaissance. »
// Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, La Haye, M. Nijhoff, 1974, p. 7

« Trahison au prix de laquelle tout se montre, même l’indicible et par laquelle est possible l’indiscrétion à l’égard de l’indicible qui est probablement la tâche même de la philosophie. »
// Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, La Haye, M. Nijhoff, 1974, p. 8

« Penser l’autrement qu’être exige, peut-être, autant d’audace qu’en affiche le scepticisme qui ne redoute pas d’affirmer l’impossibilité de l’énoncé tout en osant réaliser cette impossibilité par l’énoncé même de cette impossibilité. »
// Autrement qu’être ou au-delà de l’essence, La Haye, M. Nijhoff, 1974, p. 9

Les intervenants

Philosophe, Sociologue

Professeur de sciences sociales et d’éthique à l’Institut Mines-Télécom Business School, chercheur invité au MédiaLab de Sciences Po-Paris (2019-2020) et membre de l’Institut Interdisciplinaire d’Anthropologie du Contemporain (CNRS / EHESS). Depuis 2017, il codirige un séminaire à l’École des hautes études en sciences sociales intitulé « Socio-philosophie du temps présent. Enjeux épistémologiques, méthodologiques et critiques ». Ses recherches portent sur les enjeux éthiques et socio-philosophiques de l’hyper-modernité. BIBLIOGRAPHIE -De l’écrit aux écrans. Pour une sociologie herméneutique du temps présent, CNRS Éditions (à paraître) -Politiques sécuritaires et surveillance numérique, CNRS Éditions, 2014 -Zygmunt Bauman. Les illusions perdues de la modernité, CNRS Éditions, 2013

Infos pratiques

Columbia Global Center
4, rue de Chevreuse 75006 Paris
Accès

Métro : Vavin (4), Raspail (4, 6)

RER : Port-Royal (B)

Bus : 91, 68, 58, 83