2016 - 2017

conférences

Enfance et violence

14 Fév
mercredi 14 février 2018 19H > 21H

Au profit de l’association JEUNE, J’ÉCOUTE
Tarif : à partir de 15 euros 
(gratuit pour les – de 25 ans)

La violence fait effraction chez l’enfant dès que, perdant son contenant utérin et son lien ombilical, il vient au monde. Démuni, parfois exposé à des négligences qui fragilisent sa survie, le nouveau-né, d’emblée, est en proie à la détresse, d’où seules des présences aimantes peuvent le sortir. Plus tard, accédant à la marche et au langage, il gagnera en autonomie et aura la faculté de se créer des systèmes de défense. Il ne cessera pas cependant d’avoir besoin d’être entouré et protégé.
Or il arrive que ceux-là mêmes qui ont le devoir ou la tâche de l’accompagner, l’assister, le fortifier, portent en fait atteinte à son intégrité physique et psychique, par une violence verbale ou comportementale qui semble inexplicable, que l’enfant en tous cas ne s’explique pas, n’arrive généralement pas à « intégrer » et transformer par ses mots et ses gestes, si bien qu’il finit par la faire sienne, la retourner contre lui-même ou contre les autres.
De toutes les violences, les violences exercées sur des enfants sont certainement celles qui scandalisent le plus, en ce qu’elle nient le processus même d’« éducation », mais qui sont aussi le plus souvent passées sous silence ou ensablées dans le secret du cercle familial. La maltraitance que les enfants subissent de la part de leurs parents, leurs proches, ou les personnes qui sont censées les garder ou les former, renvoie à toutes les agressions physiques ou psychologiques, aux coups, aux vexations, aux privations, aux punitions, aux humiliations intentionnellement infligés, mais également à des formes de négligence ou d’indifférence qui laissent chez l’enfant non de visibles ecchymoses mais des traces subtiles et presque invisibles, source d’indicibles souffrances. Comment empêcher les violences exercées sur des enfants ? Comment éviter qu’elles ne créent, chez l’enfant lui-même, des prédispositions à la violence ? Pourquoi la détresse et les douleurs des enfants maltraités ne suscitent-elles pas un « souci » collectif et constant, ne constituent pas une « cause » politique et sociale majeure ?

Les intervenants

Médiathèque

Boris Cyrulnik // Enfance et violence
Conférence

Conférence de Boris Cyrulnik Enfance et Violence du mercredi 14 février 2018, présentée par Charlotte Casiraghi
Semaine de la philosophie pour enfants Monaco.
Soirée dédiée à l’association Jeune, J’écoute

Boris Cyrulnik // Enfance et violence
Conférence

Infos pratiques

THÉÂTRE PRINCESSE GRACE
12, avenue d'Ostende 98000 - MONACO
Accès

PARKING : 
• D’Ostende (74 places),
accès en voiture : avenue d’Ostende

BUS :
• Lignes 1,2 et 6 ; arrêt Ostende
• Bus de nuit à partir de 21h30