2016

COLLOQUE

Philosophie et Cinéma

Rencontre

9 Juin
jeudi 9 juin 2016 10H > 12H

De quoi le cinéma est-il l’art ? Du cadrage, du montage, de l’image-mouvement, de l’image-temps ?
L’esthétique du cinéma a accompagné comme un double le cinéma lui-même, l’interrogeant – par la voix de philosophes ou d’historiens de l’art, mais aussi de réalisateurs, d’acteurs, de metteurs en scène ou de critiques – sur la spécificité du « filmique », par rapport, entre autres, à la photographie ou au théâtre. La philosophie du cinéma, bien qu’intimement imbriquée dans l’esthétique cinématographique, apporte, elle, des réponses aux problèmes traditionnels de l’histoire de la pensée, élaborées de façon inédite à partir des expériences visuelles, auditives, iconiques, émotives, réflexives que le cinéma a rendues possibles, et qui mettent en jeu la conception de l’être et du devenir, du temps et du mouvement, de la réalité, de la représentation et de la fiction, du sens et de l’interprétation. Plus qu’un Septième art, le cinéma serait-il une « autre » philosophie?

Les intervenants

Philosophe, plasticien et écrivain
Philosophe, plasticien et écrivain

Alain Fleischer est cinéaste, photographe, plasticien et écrivain français. Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales, il a enseigné à l’Université de Paris III et dans diverses écoles d’art, de photographie et de cinéma dont l’IDHEC/FEMIS à Paris. Il est Doctor honoris causa de l’Université du Québec à Montréal, et de l’Université européenne des Sciences humaines de Vilnius, en Lituanie. Lauréat du Prix de Rome, il a séjourné à la Villa Médicis de 1985 à 1987. Sur mission du ministère de la Culture, il a conçu et piloté le projet du Fresnoy-Studio national des arts contemporains, dont il est directeur depuis l’ouverture en octobre 1997. Auteur et réalisateur de plus de trois cent cinquante films, qui ont été présentés dans de nombreux festivals internationaux : Cannes, Berlin, Rotterdam, Hyères, New York, Londres, Venise, etc. et deux fois primés au Festival International du Film sur l’Art de Montréal. Six rétrospectives de l’œuvre cinématographique ont été organisées à ce jour. L’œuvre d’artiste et de photographe est régulièrement montrée dans de nombreuses expositions personnelles et collectives en France et à l’étranger, dans des galeries et musées, dont plusieurs rétrospectives au Centre National de la Photographie, à la Maison européenne de la photographie et au Centre Pompidou à Paris, ainsi qu’à Moscou, l’exposition : Un monde éclairé par les images à la Maison de la Photographie. Il a conçu les films et la scénographie pour les spectacles EAU de Carolyn Carlson, ainsi que Les Ecrans du temps de Daniel Dobbels, avec qui il a souvent collaboré. Il a réalisé films et scénographie pour les opéras La confession impudique de Bernard Cavanna, et I.D. d’Arnaud Petit, dont il a écrit le livret. Alain Fleischer a représenté la France à la Biennale internationale de Sydney (Australie), Biennale internationale de Kwang-ju (Corée), à la Biennale internationale de La Havane (Cuba) dans l’exposition Sporting Life, à l’occasion des Jeux Olympiques au Museum of Contemporary Art de Sydney. Il a publié une cinquantaine d’ouvrages de littérature : romans, recueils de nouvelles, essais sur la photographie et sur le cinéma. Alain Fleischer a intensifié au cours des dernières années son activité d’écrivain.

Réalisateur

Luc Dardenne est réalisateur. Licencié de philosophie, il est maître de conférences à l’université Libre de Bruxelles. Il travaille avec son frère Jean-Pierre Dardenne comme réalisateur. Après plusieurs documentaires sur la Wallonie et la Belgique (Le Chant du Rossignol 1978, Lorsque le bateau de Léon M. descendit la Meuse pour la première fois 1979), c’est avec leur troisième long-métrage La Promesse qu’ils connaissent un grand succès et acquièrent une reconnaissance internationale. Les frères Dardenne ont élaboré une œuvre cohérente et exigeante, en portant un regard neuf sur les conflits familiaux et sociaux sans jamais dévier de leurs convictions esthétiques, servies par un style concret épuré : caméra à l’épaule qui suit au plus près les visages et les corps, absence de plage musicale, silences et choix d’acteurs… Ils sont aujourd'hui considérés comme les grands représentants du cinéma social européen. Les frères Dardenne rejoignent le club restreint des cinéastes doublement palmés à Cannes avec Rosetta en 1999 et L’Enfant en 2005. Ils ont reçu le prix Robert-Bresson à la Mostra de Venise 2011 pour l'ensemble de leur œuvre.

Philosophe

Peter Szendy est maître de conférence au département de philosophie de l’université de Paris-Nanterre, il est conseiller musicologique à la Philarmonie de Paris. Professeur invité à Princeton University et à Brown University, il a aussi enseigné au département de musique de l’université Marc-Bloch de Strasbourg de 1998 à 2005. Il a également été rédacteur en chef des publications de l’Ircam, de 1996 à 2001. Ses travaux portent notamment sur l’histoire de l’écoute et ses rapports avec le pouvoir, sur la lecture ainsi que sur la fabrique des corps ou du regard.

Médiathèque

Presse // Monaco Info
Le cinéma et la philosophie se rencontrent à Monaco

Le cinéma des Beaux-Arts a accueilli le nouveau colloque des Rencontres philosophiques de Monaco. Thème évoqué : l’importance de la philosophie dans l’univers du septième art et son influence croissante sur les œuvres modernes. Réalisateur de renom, mais aussi philosophe, Luc Dardenne a tenté d’expliquer l’étroite relation qui lie le spectateur à un personnage de film.

Presse // Monaco Info
Le cinéma et la philosophie se rencontrent à Monaco
Alain Fleischer //
Corps sans parole

Le corps sans parole dans le cinéma d’Alain Fleischer
Colloque 2016 des Rencontres Philosophiques de Monaco

Alain Fleischer //
Corps sans parole

Infos pratiques

1317, 1317, couv colloque 2016, couv-colloque-2016.jpg, http://philomonaco.com/wp-content/uploads/2017/02/couv-colloque-2016.jpg, , 2, , , couv-colloque-2016, 2017-02-21 14:48:09, 2017-02-21 15:25:04, image/jpeg, image, http://philomonaco.com/wp-includes/images/media/default.png, 1417, 2126, Array
CINÉMA DES BEAUX ARTS
Entrée par le Théâtre Princesse Grace 12, avenue d'Ostende - 98000 Monaco
Accès

PARKING :
• D’Ostende (74 places), accès en voiture : avenue d’Ostende

BUS :
• Lignes 1,2 et 6 ; arrêt Ostende
• Bus de nuit à partir de 21h30